Le 25 octobre 1917 (selon le calendrier de l'époque), la prise par les bolcheviks du Palais d'hiver, ancienne résidence officielle de la famille royale devenue le siège du gouvernement provisoire russe à Saint-Pétersbourg, a ouvert une séquence historique majeure dans l'histoire de l'humanité : celle de l'édification d'un système se voulant communiste, d'abord en Russie puis, surtout à partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale, dans des dizaines d'États d'Europe, d'Asie, d'Afrique, des Amériques...



Un siècle plus tard, et plus de vingt-cinq ans après l'effondrement de l'Union soviétique, quelles leçons est-il possible de tirer de cette expérience politique, sociale, économique et, bien sûr, répressive ? Le communisme - encore invoqué, sous diverses formes, par plusieurs régimes et de nombreux mouvements politiques de par le monde - est-il toujours d'actualité en tant que doctrine, en tant que modèle, en tant qu'utopie ? Bref, qu'en reste-t-il ?



Pour répondre à ces interrogations, nous avons sollicité deux des meilleurs spécialistes français de la question, internationalement reconnus pour leur contribution à l'analyse du phénomène communiste : Stéphane Courtois, qui a notamment dirigé le fameux ouvrage collectif Le Livre noir du communisme, et Pierre Rigoulot, directeur de l'Institut d'histoire sociale et grand connaisseur, en particulier, des systèmes cubain et nord-coréen. Tous deux se livrent ici à un dialogue stimulant sur le passé, le présent et l'avenir d'une idéologie multiforme qui n'a peut-être pas dit son dernier mot...





P. I.