Geir Lundestad est la mémoire, le visage et le porte-parole du Comité Nobel norvégien qui, chaque deuxième vendredi du mois d'octobre à 11 heures précises, décerne le fameux prix de la paix portant le nom du savant suédois - l'inventeur de la dynamite - qui l'a instauré. Depuis 1990, cet historien occupe les fonctions de secrétaire du Comité, une institution indépendante bien que composée de cinq personnalités désignées par les partis politiques représentés au Parlement norvégien. Si Geir Lundestad n'a pas le droit de vote, il passe pour exercer une certaine influence auprès des membres du Comité, dont le mandat est renouvelable tous les six ans. Il a, entre autres, pour mission de préparer la documentation nécessaire à la sélection des lauréats potentiels et d'animer les débats jusqu'au vote annuel du Comité, généralement à l'unanimité. C'est aussi Geir Lundestad qui s'exprime auprès des médias, les cinq « sages » préférant rester dans l'ombre. En poste depuis vingt ans, il est donc le garant de la continuité au sein de cette institution dont les décisions jouissent d'un impact médiatique croissant depuis sa première édition, en 1901. Il dirige également l'Institut Nobel d'Oslo, qui coordonne les recherches scientifiques sur les candidats au prix, abrite les archives du Comité (accessibles après une période de cinquante ans) et propose au public de nombreux ouvrages historiques. Né en 1945 à Sulitjelma, commune minière du nord de la Norvège, Geir Lundestad est diplômé d'histoire des universités d'Oslo et de Tromsø. Professeur de civilisation américaine (1979-1988) et d'histoire contemporaine (1988-1990), il a été chercheur à l'Université de Harvard (1978-1979, 1983) et au Centre Woodrow Wilson de Washington (1988-1989). Ce spécialiste des États-Unis a publié plusieurs ouvrages, dont : The American Non-Policy towards Eastern Europe 1943-1947 (1975), America, Scandinavia and the Cold War 1945-1949 (1980), East, West, North, South. Major Developments in International Politics since 1945 (1ere édition en 1985, 4e en 1999) et Empire by integration: the United States and European integration 1945-1997 (1998).

A. J.