Direction
 Direction du site
 Rédaction
 Conseillers auprès de la rédaction
 Conseillers auprès du Directeur
 Etudes, prospective, entretiens
 Administration
 Comité des consultants
 Publicité, Abonnements et Relations extérieures
 Par thèmes
 Par pays
 Par pesonnalités
 Contacts
 Communiquer avec les acteurs de la revue
 Commander un numéro
 S'abonner à la revue
 Les publications
Politique Internationale - La Revue
Retour à l'accueil
Présentation de la revue Dernier numéro Archives Les grands dossiers - ce qu'il faut retenir de l'actualité Pour échanger avec les acteurs de PI, poser vos questions et commander un numéro Tous les liens utiles Remises de Prix Recherche avancée
La Revue n°88 - ÉTÉ - 2000
 
EN GUISE DE PRESENTATION
par Patrick Wajsman
CUBAINS, ENCORE UN EFFORT !
Entretien avec Fidel CASTRO conduit par Federico MAYOR
CHILI: L'ODYSSEE DEMOCRATIQUE
Entretien avec RICARDO LAGOS conduit par Christine LEGRAND
APRES HAFEZ EL-ASSAD ...
Article de Steven Simon
LIBAN: LA MENACE DE LA PAIX
Article de Jean-Pierre Perrin
LE CREPUSCULE DE L'ALS
Entretien avec Antoine LAHAD conduit par Michel ZLOTOWSKI
LE RISQUE CALCULE DE MONSIEUR BARAK
Article de Emmanuel Halperin
PLAIDOYER POUR UN REGLEMENT GLOBAL
Entretien avec Rafic HARIRI conduit par Jean-Pierre Perrin et Chantal RAYES
HEZBOLLAH: Y A-T-IL UNE VIE APRES LE RETRAIT D'ISRAEL ?
Entretien avec Hassan NASRALLAH conduit par Jean-Pierre Perrin et Chantal RAYES
VIVE LE LIBAN LIBRE !
Entretien avec Ghassan TUENI conduit par Jean-Pierre Perrin et Chantal RAYES
SILVIO BERLUSCONI: LE RETOUR ?
Article de Marc Lazar
LA MARCHE SUR ROME
Entretien avec Silvio Berlusconi conduit par Richard Heuzé
NAISSANCE D'UN POPULISME ALPIN ?
Article de Jean-Yves CAMUS
UN PASSE QUI NE PASSE PAS
Entretien avec Jörg HAIDER conduit par Barbara VICTOR
SUISSE: LES CONFESSIONS D'UN DEMOCRATE EXTREME
Entretien avec Christoph BLOCHER conduit par Christoph KELLER
OTAN : LES LECONS DU KOSOVO
Entretien avec George ROBERTSON conduit par Brigitte Adès
AVIS DE TEMPETE SUR LE MONTENEGRO
Entretien avec Milo Djukanovic conduit par Florence HARTMANN
TCHETCHENIE: VOYAGE AU BOUT DU DESEPOIR
Entretien avec Ilias AKHMADOV conduit par Galia Ackerman
REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE : LA SOLITUDE ET LE CHAOS
Article de Géraldine FAES et Stephen SMITH
FIN DE REGNE AU ZIMBABWE ?
Article de Colette Braeckman
CÔTE-D'IVOIRE: LE GENERAL PERE-NOEL
Entretien avec Robert GUEI conduit par Stephen SMITH
WASHINGTON-PEKIN-TAIPEI : LE TRIANGLE DE VERRE
Article de Robert A. MANNING
CHINE: LA GUERRE EN FACE
Article de Laurent Murawiec
TIBET: LA VICTOIRE EN PRIANT
Entretien avec Sa Sainteté le Dalaï-Lama conduit par Pierre-Antoine DONNET
CONTRE SOROS
Article de Henri Lepage
UN AMERICAIN EUROPTIMISTE
Entretien avec Fred BERGSTEN conduit par Barbara VICTOR

Archives
 
155 
154 
153 
152 
151 
150 
149 
148 
147 
146 
145 
144 
143 
142 
141 
140 
139 
138 
137 
136 
135 
134 
133 
132 
131 
130 
129 
128 
127 
126 
125 
124 
123 
122 
121 
120 
119 
118 
117 
116 
115 
114 
113 
112 
111 
110 
109 
108 
107 
106 
105 
104 
103 
102 
101 
100 
99 
98 
97 
96 
95 
94 
93 
92 
91 
90 
89 
88 
87 
86 
0 
 
Patrick Wajsman
Directeur Général

Certains hommes d'Etat créent l'actualité. Quoi qu'ils fassent, quoi qu'ils disent. C'est le cas de Fidel Castro, l'un des derniers dinosaures communistes de la planète, au pouvoir depuis plus de quatre décennies.

Il est rarissime que le maître de Cuba accorde une interview exclusive à une publication occidentale. De tels entretiens se comptent, en effet, sur les doigts de la main. D'où notre satisfaction de pouvoir offrir à nos lecteurs, dans ce Numéro d'été, un exceptionnel dialogue entre le Lider Maximo et l'ex-directeur général de l'Unesco, Federico Mayor. Dialogue conçu et réalisé pour Politique Internationale.

Castro a-t-il renoncé à ses objectifs révolutionnaires ? A-t-il préparé sa succession ? Comment voit-il ses relations avec la Maison-Blanche, une fois levé l'embargo qui frappe son pays ? Combien y a-t-il de prisonniers politiques dans les geôles de l'île ?

Les réponses à ces questions - et à bien d'autres - se trouvent dans les pages qui suivent.

Quarante années après l'hymne à la gloire de Fidel qu'entonna Jean-Paul Sartre, on appréciera, je pense, le portrait de cet autocrate rivé à ses convictions d'un autre âge et confronté à un bilan pour le moins contrasté ...

Après le passé, le présent. Après le mythe, la réalité. Après le régime cubain, le Chili. Un Chili qui a porté à sa tête Ricardo Lagos, premier socialiste élu Président de la République depuis Salvador Allende, en 1970.


Le Chili est-il réellement entré dans l'après-Pinochet ? A Santiago, le pouvoir politique saura-t-il rétablir son autorité pleine et entière sur le haut commandement militaire ?


Là encore, un acteur-clé de la scène latino-américaine s'exprime sans détour.


*


Le sujet brûlant de ce trimestre est, bien évidemment, le Proche-Orient. Pour au moins deux raisons : le retrait israélien du Sud-Liban et la mort du président Hafez el-Assad.

La décision historique d'Ehoud Barak de retirer ses troupes de la «zone de sécurité» qu'elles occupaient au nord de la frontière israélo-libanaise ouvrira-t-elle, finalement, la voie de la paix ? Ne risque-t-elle pas, à l'inverse, de déboucher sur une nouvelle guerre avec la Syrie ? Ce retrait unilatéral contribuera-t-il à délégitimer la présence syrienne sur le sol libanais et à atténuer l'hégémonie que Damas exerce sur le pays du Cèdre ? Quelles suites le Hezbollah voudra-t-il donner à ce qu'il appelle déjà sa «victoire sur l'Etat hébreu» ? Comment l'armée israélienne réagira-t-elle si des attaques sont lancées à partir du sol libanais ?

Autres interrogations : le successeur de Hafez el-Assad pourra-t-il reprendre les négociations avec le gouvernement israélien avant d'avoir totalement stabilisé la situation intérieure à Damas ? Combien de temps une telle tâche prendra-t-elle au fils de l'ancien dictateur ? D'ailleurs, ce même Bachar el-Assad parviendra-t-il à s'imposer durablement aux caciques du régime baasiste ?

Last but not least : quel sera l'impact de toutes ces incertitudes sur les pourparlers israélo-palestiniens ?

Pour décrypter ces mystères, nous avons, comme à l'accoutumée, sollicité ceux qui font l'événement et ceux qui l'analysent.


*


En Europe, ces temps-ci, deux pays retiennent tout spécialement l'attention des observateurs :

L'Autriche, à cause de la montée en puissance de Jörg Haider et de ses amis.

L'Italie, en raison du retour en force du chef de l'opposition, Silvio Berlusconi.

- L'Autriche: La percée électorale du parti de Jörg Haider relève-t-elle d'un phénomène spécifiquement autrichien ? Et si tel est le cas, comment expliquer que d'autres formations européennes, qui défendent des thèses voisines, obtiennent elles aussi des scores élevés - notamment en Suisse et en Italie ? Ne faut-il pas, dès lors, parler de l'apparition d'un véritable «populisme alpin» ?

- L'Italie: A quoi tient la récurrente popularité de Monsieur Berlusconi, ce dynamique leader du centre-droit italien auquel les augures prédisaient un prompt retour dans le secteur privé? Les déconvenues accumulées par la coalition gouvernementale de centre-gauche suffisent-elles à expliquer cette nouvelle inclination de l'électorat pour le «Cavaliere» ? Les propositions libérales formulées par le chef de l'opposition ne seraient-elles pas, également, l'une des clés de son succès dans les urnes et les sondages ?

Cela dit, comment oublier que le Vieux Continent, c'est aussi la Tchétchénie, écrasée par l'armée russe ; le Monténégro, que Slobodan Milosevic souhaite déstabiliser, voire asservir ; et le Kosovo, dont le sort est loin d'être réglé ?

Face à ces enjeux et défis multiformes, que peuvent faire les Européens? Dans quelles ressources politiques, économiques et spirituelles puiseront-ils pour assurer la suprématie de leurs valeurs ?

Dirigeants politiques et experts livrent, ici, leur sentiment.


*


Ce tour du monde resterait incomplet sans une double étape en Afrique et en Asie.

- En Afrique, notre Rédaction a sélectionné trois pays qui méritent, à divers titres, un coup de projecteur :

La Côte-d'Ivoire, où le général Gueï a renversé le régime discrédité de Konan Bédié ;

Le Zimbabwe, où le président Mugabe, à bout de souffle, tente de reconquérir les faveurs de l'électorat rural en encourageant l'expropriation des fermiers blancs ;

La République Centrafricaine, où le président Patassé continue - après le désengagement réussi de la France - de se donner l'illusion de gérer un Etat en trompe-l'oeil.

Trois façons de se situer par rapport au peuple et au pouvoir. Trois leçons à méditer.

- En Asie, le grand débat du moment est celui des relations Pékin/Taipei. L'élection, à Taiwan, d'un président réputé indépendantiste se traduira-t-elle, à terme, par un regain de tension avec la Chine continentale ? Cette tension peut-elle dégénérer et se transformer en conflit armé ? A supposer qu'elle le veuille, la RPC dispose-t-elle des moyens militaires qui lui permettraient d'envahir Taiwan ? Quelle doit être l'attitude de l'Occident (en général) et des Etats-Unis (en particulier) vis-à-vis de Pékin ? Le traitement infligé aux Tibétains depuis tant d'années ne révèle-t-il pas, mieux que de savantes analyses, l'inquiétante relation que les dirigeants pékinois s'obstinent à entretenir avec la tolérance et la liberté ?

Sur l'Asie comme sur l'Afrique, nos lecteurs trouveront, dans ce Numéro d'été, de quoi étancher leur curiosité.


*


«Les peuples n'ont jamais que le degré de liberté que leur audace conquiert sur la peur», écrivait Stendhal. De Pékin à La Havane en passant par l'Autriche, cet aphorisme - on voudra bien en convenir - nous a inspirés.


A toutes et à tous : bonne lecture.