Politique Internationale - La Revue n°114 - HIVER - 2007

sommaire du n° 114
LE POPULISME SE LEVE A L'EST
Article de Alain GUILLEMOLES
Journaliste à La Croix, spécialiste de l'ex-URSS.
en français
in english
en español
en français
En los últimos años se viene produciendo un fenómeno preocupante en Europa del Este, en los nuevos países miembro de la UE: la multiplicación de formaciones populistas y de extrema derecha que manejan temáticas antieuropeas y que no dudan en promulgar declaraciones abiertamente xenófobas. Algunas de estas formaciones han adquirido tanta importancia en el juego político que logran desestabilizar los poderes... ¡cuando no se les invita a participar en el gobierno! La explicación puede buscarse en los trastornos que los países en cuestión han vivido tras el desplome del bloque comunista. Las clases menos educadas, que han tenido grandes dificultades para adaptarse al nuevo juego, son actualmente muy sensibles a los argumentos populistas. Deberán ser las elites políticas las que tengan que formular un proyecto que podría unificar a toda la población; tarea que parece más difícil que la de guiar a sus países hacia la UE...
Notes :
(1) Le 15 février 1991, le président polonais Lech Walesa, le président tchécoslovaque Vaclav Havel et le premier ministre hongrois Jozsef Antall se retrouvaient à Visegrad pour ce premier sommet centre-européen. Le choix de Visegrad ne devait rien au hasard. En 1335, une rencontre historique avait déjà eu lieu ici. Jean du Luxembourg, roi de Bohême, Charles Robert, roi de Hongrie, et Kasimir III, roi de Pologne, s'étaient retrouvés pour organiser leur coopération. En 1991, les trois dirigeants se sont explicitement inspirés de cet ancien sommet pour créer le « groupe de Visegrad », destiné à renforcer les liens entre les pays d'Europe centrale et à leur permettre de dépasser les contentieux historiques, de tourner le dos à l'époque communiste et d'avancer ensemble vers l'Otan et l'UE. Ils ont créé un fonds de coopération qui existe toujours. Pour en savoir plus, consulter le site : www.visegradgroup.eu
(2) Il a ensuite été battu au second tour. Le président sortant, Guéorgui Parvanov, a remporté 76 % des suffrages tandis que Volen Siderov atteignait tout de même les 24 % lors de ce second tour de la présidentielle, le 29 octobre 2006.
(3) Prévisions de la Commission européenne pour l'année 2007, publiées en novembre 2006 : la croissance devrait être de 9,5 % en Estonie ; 8,9 % en Lettonie ; 7,2 % en Slovaquie ; 7 % en Lituanie ; 6 % en Bulgarie ; 5,8 % en Roumanie ; 5,1 % en République tchèque ; 4,7 % en Pologne ; 4,2 % en Slovénie ; et 2,4 % en Hongrie.
(4) L'Humanité, 28 novembre 2000.
(5) Dans un entretien paru le 15 avril 2004 dans le quotidien polonais Zycie Warszawy.
(6) Siméon de Saxe-Cobourg Gotha est monté sur le trône à l'age de quatre ans, en 1944. Deux ans plus tard, il en a été chassé par les communistes et a dû fuir le pays.