Politique Internationale - La Revue n°114 - HIVER - 2007

sommaire du n° 114
LE POPULISME SE LEVE A L'EST
Article de Alain GUILLEMOLES
Journaliste à La Croix, spécialiste de l'ex-URSS.
en français
in english
en español
en français
A disconcerting phenomenon has arisen in Eastern Europe in recent years, mainly affecting countries recently joining the EU: the rise of populist and far right groups with an anti-European slant, and an openly xenophobic discourse. Some of these groups have even taken on sufficient weight on the political stage to destabilize the party in power-or are even invited to join the government! The underlying reason is the upheavals that these countries have experienced since the fall of the communist bloc. The least educated classes, who have the most difficulty adapting to the new situation, have proven especially susceptible to populist arguments. It is up to the political elite to develop a project that can mobilize the population-a task that is proving more difficult than that of guiding their country towards membership in the EU.
Notes :
(1) Le 15 février 1991, le président polonais Lech Walesa, le président tchécoslovaque Vaclav Havel et le premier ministre hongrois Jozsef Antall se retrouvaient à Visegrad pour ce premier sommet centre-européen. Le choix de Visegrad ne devait rien au hasard. En 1335, une rencontre historique avait déjà eu lieu ici. Jean du Luxembourg, roi de Bohême, Charles Robert, roi de Hongrie, et Kasimir III, roi de Pologne, s'étaient retrouvés pour organiser leur coopération. En 1991, les trois dirigeants se sont explicitement inspirés de cet ancien sommet pour créer le « groupe de Visegrad », destiné à renforcer les liens entre les pays d'Europe centrale et à leur permettre de dépasser les contentieux historiques, de tourner le dos à l'époque communiste et d'avancer ensemble vers l'Otan et l'UE. Ils ont créé un fonds de coopération qui existe toujours. Pour en savoir plus, consulter le site : www.visegradgroup.eu
(2) Il a ensuite été battu au second tour. Le président sortant, Guéorgui Parvanov, a remporté 76 % des suffrages tandis que Volen Siderov atteignait tout de même les 24 % lors de ce second tour de la présidentielle, le 29 octobre 2006.
(3) Prévisions de la Commission européenne pour l'année 2007, publiées en novembre 2006 : la croissance devrait être de 9,5 % en Estonie ; 8,9 % en Lettonie ; 7,2 % en Slovaquie ; 7 % en Lituanie ; 6 % en Bulgarie ; 5,8 % en Roumanie ; 5,1 % en République tchèque ; 4,7 % en Pologne ; 4,2 % en Slovénie ; et 2,4 % en Hongrie.
(4) L'Humanité, 28 novembre 2000.
(5) Dans un entretien paru le 15 avril 2004 dans le quotidien polonais Zycie Warszawy.
(6) Siméon de Saxe-Cobourg Gotha est monté sur le trône à l'age de quatre ans, en 1944. Deux ans plus tard, il en a été chassé par les communistes et a dû fuir le pays.