Politique Internationale - La Revue n°98 - HIVER - 2003

sommaire du n° 98
PAROLES DE SAGE
Entretien avec Paul Volcker
Ancien président de la Réserve fédérale des États-Unis (1979-1987)
conduit par
William J. Holstein
Journaliste
en français
in english
en español
en français

Il a dirigé la Réserve fédérale américaine pendant huit ans, de 1979 à 1987. Il compte parmi les économistes les plus éminents de la planète. Dans un entretien exclusif accordé à Politique Internationale, Paul Volcker a accepté de revenir sur les évènements majeurs qui ont agité la finance internationale au cours de l'année 2002 : l'entrée en vigueur de l'euro ; le séisme de l'affaire Enron ; l'échec retentissant du FMI en Argentine ; la montée en puissance de la Chine ; l'inquiétude des investisseurs face à la menace terroriste. Iconoclaste, Paul Volcker redoute une dérive des continents, qui diviserait le monde en trois ensembles régionaux autosuffisants : l'Amérique, l'Europe et l'Asie, sous la domination de la Chine. Ces ensembles disposeraient de leur propre monnaie : le dollar américain, l'euro et le renminbi chinois. Ils pourraient, par conséquent, être tentés par une attitude isolationniste. Une telle évolution ruinerait les relations multilatérales, à une époque où le monde a, plus que jamais, besoin de coopération.

Notes :

(1) La loi Sarbanes-Oxley a été adoptée par le Congrès à l'initiative du président George W. Bush. Elle crée un nouvel organisme rattaché à la Securities and Exchange Commission (SEC), dont la fonction est de contrôler les activités des firmes d'experts-comptables et des cabinets d'audit. Elle rend, notamment, les directeurs généraux et les directeurs financiers personnellement responsables des comptes de leurs entreprises.
(2) Se reporter à : Steve Hanke, " Currency boards : la thérapie oubliée ", Politique Internationale, no 80, été 1998.