Politique Internationale - La Revue n°98 - HIVER - 2003

sommaire du n° 98
CRISES FINANCIÈRES : DIAGNOSTIC ET REMÈDES
Entretien avec Horst Köhler
Directeur général du Fonds monétaire international (FMI) depuis mars 2000
conduit par
Xavier Harel
Journaliste au service international de La Tribune
en français
in english
en español
en français

Nommé en mars 2000 à la tête du Fonds monétaire international (FMI), Horst Köhler a, d'emblée, été confronté à une situation difficile. Ancien président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), il dut faire face à des manifestations d'envergure et des critiques vigoureuses, émanant notamment du prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz. Dans un long entretien accordé à Xavier Harel, Horst Köhler répond à ses détracteurs et s'explique sur sa politique actuelle. Le Fonds a commis des erreurs, reconnaît-il, mais elle lui ont permis de progresser. Ses experts savent, désormais, que l'ouverture d'une économie doit être un processus progressif. Ils n'ignorent pas que, par le passé, des conditions trop complexes ou trop nombreuses ont pu être imposées aux pays qui bénéficiaient des prêts du FMI. Horst Köhler entend réformer ces pratiques. Il plaide pour une approche non-dogmatique, qui prenne en compte l'importance des institutions publiques dans la construction d'une économie libérale.

Notes :

(1) Joseph Stiglitz, La grande désillusion (Globalization and its Discontents), Fayard, 2002. Se reporter également au long entretien accordé par Joseph Stiglitz à Politique Internationale, no 97, automne 2002, pp. 9-22.