Politique Internationale - La Revue n°98 - HIVER - 2003

sommaire du n° 98
LA VOIX DE L'IRAN
Entretien avec Hadj Sayyed Mahmoud Qomi Tabatabai
Fils du grand ayatollah Hadj Sayyed Hassan Qomi Tabatabai, Mahmoud Qomi est issu d'une de ces famill
conduit par
Amir Taheri
Écrivain et éditorialiste
en français
en français
in english
en español
en français
Notes :

(1) Le concept de " maleshah " - littéralement, l'" intérêt public " - apparaît dans la science politique islamique du Xe siècle et acquiert très rapidement une importance particulière au sein de la vision musulmane du monde. Le poète et philosophe perse Saadi écrivit un jour : " Un mensonge qui sert la maleshah est mieux qu'une vérité qui porte la révolte. "
(2) Le terme " ijmaa " - le " consensus " - constitue l'une des clés de la science politique islamique depuis plus de 1000 ans. Il signifie que les pratiques qui sont très populaires deviennent acceptables, même si celles-ci paraissent contredire des prescriptions religieuses. Les décisions basées sur la raison collective sont, en effet, considérées comme supérieures à celles qui sont tirées des écritures.
(3) Ces sondages ont été réalisés par les instituts de sondage placés sous l'autorité de l'agence de presse officielle iranienne, l'Islamic republic news agency (IRNA). Leurs résultats ont été publiés par l'IRNA en octobre et en novembre 2002.
(4) La hiérarchie officielle, annoncée par Ali Khamenei en 1990, devait être dirigée par un conseil de neuf mollahs désignés par le " Guide suprême ". En 1991, cependant, il est apparu clairement que ce plan avait échoué. Faute d'avoir su conquérir une quelconque légitimité aux yeux de l'opinion, cinq des neuf " sages " démissionnèrent en 1998. Le conseil ne s'est réuni, en tout et pour tout, que quatre fois.
(5) Samuel P. Huntington, Le Choc des civilisations, Odile Jacob, 1997.