Politique Internationale - La Revue n°132 - ÉTÉ - 2011

sommaire du n° 132
POUR UN AFGHANISTAN DEMOCRATIQUE
Entretien avec Abdullah ABDULLAH
Ancien ministre afghan des Affaires étrangères (2001-2005).
conduit par
Isabelle Lasserre
Chef adjointe du service Étranger du Figaro
en français
in english
en español
en français
Abdulá Abdulá, de cincuenta años de edad, es el principal rival del presidente afgano Hamid Karzai, pese a haber sido su Ministro de Asuntos Exteriores de 2001 a 2005. Sin embargo, Abdulá (antiguo asesor del héroe de la Alianza del Norte, Ahmed Shah Masud) iba mostrándose cada vez más crítico hacia el jefe del Estado. En su opinión, Karzai es un hombre corrupto y obsesionado por el deseo de conservar el poder a toda costa. Además, comete un grave error al querer negociar con los talibanes presuntamente "moderados". Es por estas razones que Abdulá se presentó a las elecciones presidenciales de 2009 contra Hamid Karzai. Tras quedar de segundo en la primera vuelta, decidió no participar en la segunda vuelta del escrutinio, acusando al poder de haber organizado un fraude a gran escala. En esta entrevista exclusiva, el líder del principal movimiento democrático del país, la Coalición por el Cambio, lanza un ataque virulento contra su rival y perfila los contornos de lo que debería ser un Afganistán realmente democrático.
Notes :
(1) Le président Hamid Karzai, mais aussi certains pays de la coalition, estiment que la paix en Afghanistan doit désormais passer par une réconciliation avec les talibans dits « modérés ».
(2) Une partie des services secrets et de l'armée pakistanaise jouent un double jeu, soutenant officiellement la « guerre contre le terrorisme » lancée par Washington au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 tout en aidant les talibans.
(3) Depuis 1989, des groupes armés islamistes pakistanais luttent contre l'armée indienne au Cachemire, revendiqué par les deux pays. Ces militants extrémistes sont également actifs en Afghanistan.
(4) Les régions frontalières des zones tribales pakistanaises, notamment les provinces du Helmand et de Kandahar, majoritairement pachtounes, sont très infiltrées par les talibans.
(5) Héritiers des anciennes Indes britanniques, l'Inde et le Pakistan acquièrent leur indépendance le 15 août 1947. La séparation des deux États, l'un peuplé majoritairement d'hindous, l'autre de musulmans, se fait dans un climat de grande violence.
(6) Dès 1947, l'Inde, sous la houlette du premier ministre Nehru, adopte des institutions démocratiques inspirées du modèle britannique.
(7) Dirigé par Muhammad Ali Jinnah, le Pakistan s'est au contraire construit sur la base d'une identité religieuse, l'islam.
(8) L'Armée nationale afghane a été créée un an après la chute des talibans, en 2002.
(9) À partir de l'été 2011, les forces de la coalition doivent transférer, de manière graduelle, la responsabilité militaire des provinces afghanes aux forces de sécurité locales (armée et police).
(10) Ancien chef de l'armée, président du Pakistan de 2001 à 2008.