Politique Internationale - La Revue n°133 - AUTOMNE - 2011

sommaire du n° 133
LES COULISSES DU RENSEIGNEMENT AMERICAIN
Entretien avec Dennis BLAIR
Ancien Directeur du renseignement national des États-Unis (2009-2010).
conduit par
Dan RAVIV
Correspondant de la radio CBS à Washington, ancien correspondant à Londres et au Moyen-Orient.
en français
in english
en español
en français
Quand Barack Obama a succédé à George W. Bush à la Maison-Blanche en janvier 2009, deux hommes seulement ont été informés de tous les secrets de la guerre que les États-Unis livraient au terrorisme : le nouveau président et son directeur du renseignement national (DRN). Le DRN d'Obama - le troisième titulaire du poste depuis les réformes entraînées par le 11 Septembre - était l'amiral Dennis Blair. Après avoir passé trente-quatre ans dans la Marine, où il a commandé la flotte de l'océan Pacifique, il avait la charge de superviser la CIA et les autres agences de renseignement américaines. Remercié le 22 mai 2010, l'amiral Blair a désormais l'intention d'utiliser ses connaissances et son expérience dans le secteur privé afin de continuer de contribuer à la sécurité de son pays. Il n'aime pas discuter des raisons de son limogeage ; mais des sources au sein du gouvernement laissent entendre qu'il aurait irrité la Maison-Blanche et la CIA en défendant trop énergiquement l'idée d'un accord américano-français portant sur le partage d'informations et de non-espionnage mutuel. Dans cet entretien - la première interview de fond qu'il ait accordée depuis son licenciement -, M. Blair, âgé aujourd'hui de soixante-quatre ans, nous parle de ses dix-huit mois au service (secret) d'Obama et livre ses réflexions sur les changements qui doivent être apportés à la campagne contre le terrorisme. D. R.
Notes :