Politique Internationale - La Revue n°141 - AUTOMNE - 2014

sommaire du n° 141
MONACO ET LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE
Article de Jacques ATTALI
Président du groupe PlaNet Finance.
in english
en español
en français
Une alliance n'est jamais le fruit du hasard. Si l'existence d'une communauté d'intérêts, le partage d'une vision commune et la perspective de complémentarités et de synergies constituent les bases d'une coopération réussie, il s'agit aussi et surtout d'une histoire d'hommes mus par la volonté d'aller dans une même direction. Depuis près de huit années, PlaNet Finance et la Principauté de Monaco allient leurs compétences dans le domaine de l'inclusion financière afin d'offrir aux populations démunies des pays en développement un accès aux services financiers. Cette coopération est exemplaire des actions qui peuvent être déployées conjointement par un État et une organisation de solidarité internationale.
Le groupe PlaNet Finance est né de l'idée que la microfinance, aux côtés des trois piliers du développement que sont la démocratie, l'éducation et les infrastructures, constitue un élément clé pour la mise en place de stratégies efficaces et durables de lutte contre la pauvreté.
La Coopération monégasque pour sa part, consciente des moyens forcément modestes que la Principauté pouvait consacrer à la lutte contre la pauvreté dans le monde, se devait de sélectionner des outils privilégiés pour son action. La rencontre de l'un et de l'autre en 2005, à un moment déterminant dans l'histoire de la microfinance moderne et au lendemain du discours d'intronisation de juillet 2005 dans lequel le Prince Albert avait fait de l'aide au développement un axe important de sa politique extérieure, a favorisé le choix de la microfinance par la Principauté et conduit presque naturellement à un partenariat qui s'inscrit désormais dans la durée.
Le groupe PlaNet Finance couvre la totalité du champ de la microfinance au travers de nombreux métiers incarnés par différentes entités commerciales, filiales du groupe : assistance technique, financement, création d'institutions de microfinance que nous possédons et que nous gérons, micro-assurance, notation d'institutions, mobile banking, accompagnement de la création d'entreprises dans les banlieues en France, prêts directs en ligne à des micro-entrepreneurs à partir d'une plateforme P2P...
La genèse du groupe PlaNet Finance est intéressante à plus d'un titre. À partir de 2005, le secteur de la microfinance a commencé à évoluer et à susciter l'intérêt croissant des investisseurs. Outre sa mission sociale de lutte contre la pauvreté, l'ONG s'est fixé comme objectif d'atteindre la profitabilité pour servir des investisseurs responsables désireux d'obtenir un rendement financier et un impact social. Des filiales ont été créées, et l'ONG est devenue un groupe. L'ONG gère la partie assistance technique. En effet, au fil des années, suite à l'observation des besoins croissants, PlaNet Finance a élargi et diversifié sa gamme de services. L'évaluation de la qualité des institutions de microfinance - un service de rating à l'instar de ce qui existe pour noter la fiabilité des grandes entreprises et des pays - est devenue l'un de ses pôles d'expertise. PlaNet Finance répond aussi aux questions « comment créer un organisme de micro-crédit ? » ou « comment améliorer le fonctionnement d'un organisme de micro-crédit par des formations à l'informatique ou à la collecte des dons ? ». Compte tenu des évolutions géopolitiques, PlaNet Finance a étendu ses activités à de nouveaux pays, notamment des pays en situation post-conflit : la Tunisie, la Côte d'Ivoire, l'Irak, des pays où la transition vers la démocratie suppose absolument le développement de la microfinance.
Le groupe PlaNet Finance : quinze années au service des plus démunis
Le groupe PlaNet Finance, constitué d'une plateforme d'assistance technique ainsi que de filiales et de départements structurés autour de plusieurs métiers, offre toutes les expertises nécessaires à la structuration et à la professionnalisation du secteur de la microfinance. Le groupe opère principalement dans les pays en voie de développement, mais également en France où la structure (à travers son réseau d'associations implantées au coeur des quartiers en difficulté, les PlaNet ADAM) accompagne des personnes éloignées de l'emploi souhaitant réaliser leur projet d'entreprise.
Le groupe PlaNet Finance apporte également des financements aux institutions de microfinance via sa filiale PlaNIS responsAbility SAS et aux entrepreneurs par l'intermédiaire de sa holding d'institutions de microfinance, MicroCred, implantée historiquement en Afrique (Sénégal, Côte d'Ivoire, Mali, Madagascar) et plus récemment en Chine (Nanchong et Sichuan). PlaNIS responsAbility, filiale commune de PlaNet Finance et de responsAbility Social Investments AG, fonds d'investissement suisse allemand dédié à l'impact investing, sélectionne les meilleures institutions de microfinance selon ses propres outils de scoring afin de leur octroyer les financements nécessaires à leur développement.
En complément de ces outils de financement, PlaNet Finance a lancé fin 2010 MicroWorld. Avec 1 500 projets dans 6 pays et 650 000 euros de fonds prêtés, MicroWorld propose à des particuliers basés en France de financer des projets solidaires développés par des porteurs de projets dans les pays du Sud.
PlaNet Guarantee, avec le soutien de ses actionnaires BNP Paribas Cardif, Hannover Re, Malakoff Médéric et Finarea, combat la précarité et la vulnérabilité via des systèmes de micro-assurance adaptés aux besoins et aux ressources des populations à faibles revenus.
Enfin, Planet Rating, agence de notation internationale, apporte l'information nécessaire aux acteurs concernés pour développer la microfinance. Les rapports de performance sociale et financière des institutions valorisent le secteur, contribuent à sa professionnalisation et à sa transparence.
Après quinze années d'existence, l'ONG PlaNet Finance a souhaité pérenniser son action et consolider son expertise en créant, en mai 2010, une Fondation reconnue d'utilité publique, sous l'égide de la Fondation de France. Son objectif est d'aider les populations pauvres, exclues du système bancaire, à développer leur activité de manière autonome. Cette Fondation finance des projets novateurs à fort impact social mis en place et gérés par les acteurs principaux du développement et de la microfinance, dans le monde entier. Elle contribue également à améliorer l'impact social de la microfinance à travers la diffusion de ses bonnes pratiques.
La Principauté de Monaco : une politique affirmée en faveur de l'inclusion financière
Un moment envisagée, la création d'un Fonds de microfinance en Principauté, avec une dimension environnementale, particulièrement nouvelle à l'époque, et d'une association « PlaNet Finance Monaco » de droit monégasque, a été abandonnée au profit d'un partenariat original dans sa conception et sa dimension, mais plus traditionnel dans sa forme, entre PlaNet Finance et la Direction des relations internationales de la Principauté. Laissant de côté des formes financières plus sophistiquées requérant des outils juridiques nouveaux (fonds de microfinance, finance éthique ou solidaire, etc.), cette coopération s'est construite autour de projets de terrain et du financement de l'assistance technique nécessaire à leur réalisation.
PlaNet Finance et la Principauté de Monaco, qui ont développé des relations étroites depuis huit années, tirent de leurs actions communes un bilan très satisfaisant. La volonté et la détermination du pouvoir monégasque ont été constantes pour accompagner ces projets, notamment au travers de la Coopération monégasque dont il est important de rappeler les principales missions : la participation à l'élaboration et au suivi de la politique de la Principauté en matière de coopération internationale, sous tous ses aspects (sélection des projets, détermination des moyens de réalisation ainsi que du cadre juridique, technique et financier) ; la mise en oeuvre et le suivi des mesures et des actions décidées dans le cadre de l'aide humanitaire d'urgence ; et, enfin, le suivi des relations avec les organisations non gouvernementales, monégasques ou étrangères, oeuvrant à l'étranger en matière d'aide au développement.
L'engagement de la Principauté dans le domaine de l'aide au développement est réel et ancien : vingt années ont été consacrées à la poursuite d'une politique de lutte contre la pauvreté définie sur la base des principaux facteurs générateurs de pauvreté dans le monde et en vue d'atteindre les huit « Objectifs du Millénaire pour le Développement » (OMD) adoptés par les Nations unies en 2000. Cette implication de la part des pouvoirs publics s'ancre dans une volonté historique de faire de la place monégasque une place européenne responsable de premier rang, leader en matière d'aide au développement.
Soutenue par PlaNet Finance, la Principauté est particulièrement active dans les domaines d'intervention suivants, devenus prioritaires au fil des années : la santé maternelle et infantile, la lutte contre les pandémies et les maladies négligées, la sécurité alimentaire, l'éducation, l'égalité des sexes et l'environnement durable. La création d'un dispositif chargé de la Coopération internationale pour l'environnement et le développement, en 1990, a posé les bases d'une réelle stratégie de coopération bilatérale et multilatérale. En 2003, le redéploiement de ce dispositif avec la création du Bureau de la coopération internationale a été l'occasion de mettre davantage l'accent sur des thématiques liées aux problèmes de développement (santé et éducation) et de contribuer plus efficacement aux ODM. La création d'une Direction de la coopération internationale (DCI), rattachée au Département des relations extérieures, est la traduction manifeste de cette implication de longue haleine.
La Principauté de Monaco et PlaNet Finance : une relation de long terme riche de projets
Très orientée vers des projets en lien avec le domaine de la santé, la Coopération monégasque a rapidement compris l'intérêt de poursuivre ses actions en aval. Des accords ont été progressivement noués sur le principe du financement de projets « microfinance et santé ». PlaNet Finance possédait une expertise pionnière et incontestable sur le sujet au travers de ses programmes « microfinance + ». La Coopération s'est plus spécifiquement concentrée sur l'aide aux malades atteints par le VIH ou la drépanocytose (au Burkina Faso et au Niger), ou encore sur le soutien aux familles d'adoption d'orphelins du sida au Burundi.
La collaboration entre le Gouvernement de la Principauté de Monaco et PlaNet Finance s'est révélée d'une grande efficacité et a permis d'apporter des solutions concrètes aux populations visées. En témoigne la liste des projets développés conjointement avec PlaNet Finance à la fois longue, riche et diversifiée. Si l'on ajoute les quelques autres projets d'assistance technique financés par la Coopération monégasque et mis en oeuvre par PlaNet Finance, notamment en Afrique du Sud, ce sont dix projets totalisant 1 million d'euros qui ont été financés en quatre ans, de 2008 à 2011. Dans le cadre du projet soutenu par le gouvernement princier, l'AMADE Mondiale et Fight Aids Monaco au Burundi pour la prise en charge des orphelins et autres enfants vulnérables (OEV), PlaNet Finance a apporté son assistance technique à la création d'une institution de microfinance visant à permettre l'autonomisation des tuteurs d'OEV. Cette institution rassemble quelque 1 500 personnes dont 73 % de femmes et a pour ambition, toujours avec l'appui de PlaNet Finance, de devenir l'un des trois plus importants acteurs de ce secteur au Burundi dans les quatre années à venir, pour atteindre 15 000 personnes.
Autre exemple parmi les projets novateurs ayant démontré leur impact social, l'initiative menée auprès des malades de la drépanocytose qui est à ce titre exemplaire. La drépanocytose, qui touche essentiellement le continent africain, est la première maladie génétique au monde avec plus de 300 millions de porteurs. Chaque année, 400 000 enfants naissent avec cette anomalie génétique. Celle-ci se traduit par une malformation des globules rouges limitant leur capacité à fixer l'oxygène et entraînant d'intenses douleurs. L'espérance de vie des malades, en l'absence de traitement, est inférieure à 20 ans. La maladie est reconnue comme priorité de santé publique par l'Union africaine et par l'Unesco depuis 2005. Les études disponibles à ce jour estiment à 22 % la prévalence du trait drépanocytaire dans la population générale. La situation de pauvreté a évidemment un impact très fort sur le traitement de cette maladie. Ainsi, selon une étude réalisée au Niger, seuls 8,9 % des parents drépanocytaires ont un revenu suffisant pour assurer une prise en charge de leurs enfants malades.
Le projet de soutien à l'accès au microcrédit pour les personnes atteintes de drépanocytose au Niger vise à lutter contre l'exclusion économique, à réduire la propagation de la maladie et à proposer des mécanismes financiers adaptés à cette maladie afin de favoriser le développement d'activités génératrices de revenus. La collaboration entre la Coopération monégasque et PlaNet Finance, initiée en janvier 2010, a mis l'accent sur quatre axes majeurs d'intervention : la mise en oeuvre d'une campagne de prévention de la maladie ; l'appui à l'insertion économique des personnes malades ; l'intégration de l'item santé dans les politiques générales des institutions de microfinance ; et le développement d'une ingénierie financière adaptée aux problématiques de santé. La deuxième phase consiste à renforcer les capacités socio-économiques des personnes affectées par la drépanocytose via le développement de projets de petites entreprises viables et pérennes. Les bénéficiaires de ce programme sont non seulement les malades drépanocytaires mais aussi leur entourage proche et les membres des institutions de microfinance partenaires.
En raison de restrictions budgétaires intervenues à partir de l'exercice 2012, les financements prévus pour la période 2012-2015 sont en diminution par rapport à la période précédente. C'est l'occasion de réfléchir à une nouvelle forme de coopération et d'implication de la Principauté dans le domaine de la microfinance.
Une étape majeure entre la Principauté de Monaco et PlaNet Finance : l'accord-cadre de 2012...
PlaNet Finance et la Coopération monégasque, fortes de quelques années de collaboration réussie sur plusieurs projets africains, ont souhaité formaliser leur relation en juillet 2012 au travers d'un accord-cadre parrainé par le Prince Souverain.
L'accord-cadre, d'une durée de cinq ans, permettra de poser les bases d'un partenariat pérenne et d'agir dans cinq directions : promouvoir l'accès des plus démunis aux produits de la microfinance (épargne, crédit, assurance) ; concevoir et mettre en oeuvre des programmes de microfinance dans les secteurs de la santé, de l'éducation et de l'environnement ; fournir une assistance technique aux institutions de microfinance dans les pays partenaires de la politique de coopération du gouvernement monégasque ; encourager la transparence financière et l'efficacité du secteur de la microfinance en développant la notation financière (rating financier) et l'audit social (rating social) ; et, enfin, former les agents et les partenaires de la Coopération monégasque.
... qui ouvre de nouvelles perspectives pour demain
Le rôle de la Principauté dans le domaine de la microfinance peut être élargi par l'implication directe des opérateurs économiques privés. Le développement de la finance éthique et solidaire et l'intérêt qu'elle suscite conduisent, en effet, de plus en plus d'agents économiques à se tourner vers des actifs financiers de microfinance. Qu'il s'agisse de la création de fonds de microfinance ou d'investissements dans des fonds existants, de nombreuses perspectives sont encore à explorer en Principauté.
De nouveaux dispositifs d'inclusion financière doivent être déployés et renforcés sous l'impulsion d'États ayant su appréhender très tôt les enjeux économiques, politiques et géostratégiques ainsi que la nécessité d'intervenir de manière concrète et dans la durée en partenariat avec les acteurs de terrain reconnus pour leur savoir-faire. Parce que la microfinance est un vecteur essentiel de la durabilité de la démocratie, la Principauté de Monaco et PlaNet Finance devraient voir un renforcement de leurs liens, un élargissement de leur périmètre commun d'intervention et un accroissement de leurs synergies dans le monde de demain.
Pour préserver les intérêts des générations futures et permettre au plus grand nombre d'accéder à l'éducation, à la santé, à l'énergie..., une nouvelle fraternité doit surgir au niveau de chaque nation, relayée au plan international. Une économie positive doit naître, construite sur l'altruisme rationnel, garante du long terme, plaçant l'homme en son coeur, au-delà du seul profit. La Principauté de Monaco pourrait jouer un rôle particulier dans l'émergence de ce nouveau modèle économique résolument orienté vers la solidarité.
Notes :