Politique Internationale - La Revue n°104 - ÉTÉ - 2004

sommaire du n° 104
Al-qaeda : le holding et ses filiales
Article de Éric Denécé
Directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R)
en français
in english
en español
en français

La seguridad internacional debe hacerle frente a una situación particularmente peligrosa: un terrorismo mundial cada vez menos coordinado por una estructura de enlace en vías de desaparición y grupos armados cada vez más motivados. En efecto, el holding terrorista Al Qaeda quizás esté desapareciendo, pero sus filiales prosperan día a día. Debido a su determinación, a su autonomía y al arraigamiento local de que disponen, sus filiales son más imprevisibles y peligrosas que nunca. Como podía temerse, el terrorismo fue reactivado por la intervención norteamericana en Irak, que contribuyó considerablemente a incrementar el resentimiento del mundo árabe contra Occidente. Desde el inicio de la intervención norteamericana, en octubre de 2001, el objetivo de los terroristas no ha cambiado pues siguen intentando desestabilizar los regímenes árabes "impíos" y los países occidentales que los apoyan. Aunque es cierto que la lucha antiterrorista ha logrado considerables éxitos en los dos últimos años, la persistencia de los atentados ya no es una hipótesis, sino una certeza.

Notes :

(1) Ali Laïdi et Ahmed Salam, Le Jihad en Europe. Les filières du terrorisme islamique, Seuil, " L'épreuve des faits ", 2002, pp. 19-20.
(2) Alain Bauer et Xavier Raufer, La Guerre ne fait que commencer, J.-C. Lattès, 2002, pp. 111 et 115.
(3) On constate que l'Amérique latine n'a pas encore été touchée par les attentats terroristes et que, parmi les secteurs économiques qui n'ont pas fait l'objet d'attaques, figurent l'industrie et les infrastructures lourdes. Sans doute faut-il essayer de réfléchir autour de ces cibles potentielles.
(4) Jean Cluzel, " La tentation de Byzance ", discours d'inauguration, Académie des sciences morales et politiques, 19 novembre 2001.
(5) Richard Perle, " George Bush et l'axe du mal ", Politique Internationale, no 96, printemps 2002, pp. 136 et 138.
(6) Durant l'un de ses interrogatoires, Abou Zubaydah a confirmé l'accord passé, en 1991, entre Ben Laden et le prince Turki al Faysal, longtemps patron du GIS. Il a également déclaré avoir participé à plusieurs réunions avec les deux hommes, au Pakistan et en Afghanistan, ce que Turki a démenti (" Saudi Arabia, Inside the Kingdom ", Time, 15 septembre 2003, p. 28).
(7) Certains analystes s'interrogent cependant sur la spontanéité de tels attentats et soupçonnent le régime saoudien d'orchestrer lui-même certaines de ces attaques afin de convaincre les Occidentaux qu'il est aussi une victime.
(8) Cela n'a pas empêché l'organisation d'avoir tenté plus d'une douzaine d'opérations en Europe et en Amérique du Nord depuis le 11 septembre 2001. Elles se sont toutes soldées par un échec.