Politique Internationale - La Revue n°92 - ÉTÉ - 2001

sommaire du n° 92
POUTINE ET L'OCCIDENT
Entretien avec Alexandre ZINOVIEV
Sociologue et écrivain russe de renom
conduit par
Galia Ackerman
Russie
en français
in english
en español
en français

The celebrated sociologist and writer Alexander Zinoviev is well-known for his iconoclastic views and spectacular about-faces. After 21 years of exile, this subtle analyst of Soviet and Russian society and major dissident voice has chosen to return home, distancing himself from the West to observe from close range the fascinating phenomenon of a country struggling to leave its communist past behind. In this interview with Galia Ackerman, he draws a disturbing portrait of Boris Yeltsin's Russia. Over the past 10 years the country has been “westernised” in the worst sense of the word, while certain aspects of the old communist system subsist. Even if Russia will never reach Western levels of prosperity, says Zinoviev, it will nevertheless end up on the road to recovery. And yet morally and ideologically the country is in such a hopeless state of disintegration that only a strong governing power will be able to re-establish order. Is Putin the man the Russians have been waiting for? Alexander Zinoviev, in any case, is not so far from believing so.

Notes :

(1) Cf. Katastroïka, L'Age d'homme, 1990 ; Perestroïka et contre-perestroïka, Orban, 1991 ; Tsarville, Plon, 1992 ; L'Expérience russe, Moscou, 1995 ; La Grande rupture, L'Age d'homme, 1999 ; La Supra-société globale et la Russie, Moscou, 2000.
(2) En août 1991, un groupe de hauts fonctionnaires d'État alliés à de hauts gradés de l'armée et du KGB ont essayé d'empêcher l'éclatement de l'URSS et l'effondrement du régime communiste en créant un Comité d'État pour l'état d'urgence (GKTchP). Après avoir essayé, en vain, de rallier Mikhaïl Gorbatchev à leur cause, ils ordonnèrent sa séquestration sur son lieu de vacances à Foros (en Crimée). Face au comportement courageux de Boris Eltsine, président de la Russie (qui faisait alors partie de l'URSS), soutenu par les habitants de Moscou, les putschistes n'osèrent pas noyer la résistance dans le sang et déclarèrent forfait au bout de trois jours. Gorbatchev rentra à Moscou et reprit les commandes, mais cette tentative de putsch porta un coup très dur à sa réputation de chef d'État. Cf. Mikhaïl Gorbatchev, Mémoires, 1997.
(3) La théorie de la convergence entre le communisme et le système occidental fut élaborée, dans les années 50-60, notamment par P. Sorokin, J. K. Galbraith, D. Bell et W. Rostow.