les génocides de la grande guerre

n° 147 - Hiver 2015

Au sommet d'une montagne isolée, près de l'actuelle frontière irako-turque, les membres d'une petite communauté ethno-religieuse assiégée de tous côtés par des combattants déterminés à l'anéantir ont pris la fuite pour sauver leur vie. Certains d'entre eux ont pu, grâce à l'aide fournie par des soldats bienveillants, franchir une autre frontière pour se réfugier dans une zone temporairement sûre. Mais beaucoup sont morts en chemin. La nature et l'ampleur de leurs souffrances dépassent l'entendement.
Ce récit vous semble familier ? C'est normal : on a beaucoup parlé, l'année dernière, du calvaire subi par les Yézidis dans leurs hauteurs du nord de l'Irak. Près d'un siècle plus tôt, non loin de là, dans la région attenante d'Hakkari, les chrétiens nestoriens avaient connu le même sort. Lors de cet épisode oublié de la Grande Guerre, quelque 25 000 personnes, soit probablement un tiers de cette communauté, ont été assassinées ou sont mortes de faim, de maladie et de froid. Comment devons-nous appréhender cette tragédie ? Existe-t-il des parallèles entre cette époque et aujourd'hui ? La décimation des nestoriens présageait-elle des événements qui allaient suivre ? Ou bien l'existence de la Convention onusienne pour la prévention et la répression du crime de génocide signifie-t-elle que les éruptions de violences ethniques semblables à celles qui se sont produites lors du conflit de 1914-1918 sont bien moins possibles aujourd'hui ?
Ce qui est sûr, c'est que nous devons prendre les plus grandes précautions avant de commencer à établir des comparaisons ou d'affirmer, dans une vision « whig » de l'Histoire, que le monde serait devenu meilleur. En examinant le destin que la communauté d'Hakkari a connu après la Première Guerre mondiale, nous pouvons en effet conclure que, pour de nombreuses minorités, la situation n'a fait qu'empirer. Cela dit, il existe indéniablement des liens entre les cas de génocide, ou de quasi-génocide, survenus pendant la Grande Guerre et ceux qui se sont déroulés à l'époque contemporaine. Le rappel de l'épisode d'Hakkari soulève en tout cas un problème immédiat : dans quelle mesure connaissons-nous les événements génocidaires de 1914-1918 et leurs conséquences ? Interrogées sur les génocides survenus lors des guerres mondiales, même des personnes plutôt bien informées ne pourraient probablement parler que du nazisme et de l'Holocauste. Et il ne faudrait pas croire que tous les experts répondraient nécessairement avec plus de justesse. Ainsi, l'un des plus célèbres historiens militaires britanniques, John Keegan, a un jour affirmé que la Grande Guerre n'a pas donné lieu à des génocides (à une seule exception près) et même qu'elle n'a provoqué « aucun déplacement systématique de populations, aucune famine délibérée, aucune expropriation et peu de massacres ou atrocités ». Selon lui, « malgré les efforts que diverses machines de propagande étatique ont déployés pour prouver l'inverse », ce conflit fut, « si l'on laisse de côté la cruauté propre à tout champ de bataille, une guerre étonnamment civilisée ».
Si seulement Keegan disait vrai ! La seule exception qu'il reconnaît est la destruction en 1915-1916 des Arméniens - et …

Sommaire

l'Ukraine face à l'agression russe

Entretien avec Arséni Iatseniouk par Isabelle Lasserre

Russie-Occident : une crise durable

par Arnaud Dubien

MINISTRE SANS FRONTIÈRES

Entretien avec Eka Zguladze par Isabelle Lasserre

Pour une russie sans poutine

Entretien avec Mikhail Kassianov par Grégory Rayko et Isabelle Lasserre

la guerre cachée du Kremlin contre l'Europe

par Francoise Thom

Espagne : le bout du tunnel

Entretien avec Mariano Rajoy par Michel Faure

Catalogne : demain l'indépendance ?

Entretien avec Artur Mas par Michel Faure

Colombie : l'adieu aux armes

Entretien avec Juan Manuel Santos par Marie Delcas

De quoi Daech est-il le nom ?

Entretien avec François Heisbourg par Grégory Rayko

La mÉcanique djihadiste

Entretien avec Olivier Roy par Mikael Guedj

Cuba/Etats-unis : les coulisses d'un rapprochement

par Sara Roumette

Plus jamais

par Serge Sargsyan

2015 : l'année du centenaire du génocide

par François Hollande

Le devoir de mémoire

Entretien avec Nicolas Sarkozy par la Rédaction de Politique Internationale

Prévenir les crimes contre l'humanité

par Edward Nalbadian

« Ils sont tombés »

par Charles Aznavour

Légiférer sur le négationnisme

par Israel Charny

De la spécificité du crime de génocide

Entretien avec Yves Ternon par Natalia Rutkevich

Génocide et destruction partielle du groupe national

par Daniel Feierstein

les génocides de la grande guerre

par Mark Levene

Les « nouveaux crimes » de la Turquie

par William Schabas

Analyse d'un négationnisme d'État

par Geoffrey Robertson

Turquie : les ressorts du déni

par Roger w. Smith

Cent ans de négationnisme

par Ragip Zarakolu

Reconnaître un génocide pour en éviter d'autres

par Yair Auron

Les arméniens et le droit au recours

par Alfred-Maurice de Zayas

Le combat des victimes

par Henry Theriault

Le génocide arménien vu d'Allemagne

par Tessa Hofmann