Prévenir les crimes contre l'humanité

n° 147 - Hiver 2015

Edward Nalbandian*
* Ministre des Affaires étrangères de la République d'Arménie depuis 2008.
PRéVENIR LES CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ
Dans un monde en proie à de vastes bouleversements politiques, la communauté internationale et les États ont bien du mal à résoudre des problèmes qui, à première vue, n'offrent pas un caractère d'urgence, mais dont tout le monde reconnaît la grande importance.
La prévention du génocide est l'un de ces problèmes. La nation arménienne, qui a survécu au premier génocide du XXe siècle, éprouve une grande responsabilité morale pour apporter sa contribution aux efforts internationaux en matière de prévention des crimes contre l'humanité. Nous nous sommes fortement impliqués dans ces actions et continuerons à le faire à l'avenir.
L'ère des génocides n'appartient pas à un passé révolu. La prévention doit requérir l'attention constante du monde civilisé et concentrer tous ses efforts, sans subordonner cette noble cause humanitaire à aucun calcul géopolitique.
Personne ne peut se sentir en sécurité tant qu'un groupe ethnique, où qu'il se trouve, vit sous la menace d'une tentative d'extermination. Toutes les mesures possibles devraient être prises, en amont, afin d'empêcher qu'un climat génocidaire ne se transforme en actes de violence irréversibles.
Partout, les témoignages sur le génocide arménien abondent, particulièrement là où vivent les Arméniens. Le peuple arménien a traversé les horreurs de cette tragédie dans l'Empire ottoman. On a tenté de priver des millions d'Arméniens de leur droit à la vie, ainsi que de leur passé ; des milliers de monuments culturels et religieux ont été détruits et les survivants ont été chassés des terres qu'ils avaient habitées durant plusieurs siècles.
L'une des particularités du génocide arménien, c'est qu'il a eu lieu alors même que, à la conférence de Berlin de 1878, l'Empire ottoman s'était engagé auprès des grandes puissances « à réaliser, sans délai, les améliorations et les réformes qu'exigent les besoins locaux dans les provinces habitées par les Arméniens, et à garantir leur sécurité » (1). Pourtant, loin de voir leur sort s'améliorer, les Arméniens ont continué à être persécutés ; les massacres et les pogroms se sont multipliés. Avant le génocide, des massacres à grande échelle ont été commis par le sultan ottoman Abdul Hamid II entre 1894 et 1896 au cours desquels près de 300 000 Arméniens ont été tués. Sans parler des massacres d'Adana perpétrés par les Jeunes Turcs en 1909, où périrent près de 30 000 Arméniens.
À l'époque, aucune mesure efficace n'a été prise pour traduire devant la justice les auteurs de ces tueries. Cette atmosphère d'impunité a largement contribué à rendre possibles les massacres de 1915 commis à l'abri du paravent de la Première Guerre mondiale et qui coûtèrent la vie à près de 1,5 million d'Arméniens. Ainsi, la politique génocidaire de l'Empire ottoman a duré plus d'un quart de siècle et a culminé par ce que les Arméniens ont appelé « Mets Yeghern » (la Grande Calamité).
Dès le 24 mai 1915, les grandes puissances expriment leur préoccupation face aux massacres. Ce jour-là, les Alliés - la Russie, …

Sommaire

l'Ukraine face à l'agression russe

Entretien avec Arséni Iatseniouk par Isabelle Lasserre

Russie-Occident : une crise durable

par Arnaud Dubien

MINISTRE SANS FRONTIÈRES

Entretien avec Eka Zguladze par Isabelle Lasserre

Pour une russie sans poutine

Entretien avec Mikhail Kassianov par Grégory Rayko et Isabelle Lasserre

la guerre cachée du Kremlin contre l'Europe

par Francoise Thom

Espagne : le bout du tunnel

Entretien avec Mariano Rajoy par Michel Faure

Catalogne : demain l'indépendance ?

Entretien avec Artur Mas par Michel Faure

Colombie : l'adieu aux armes

Entretien avec Juan Manuel Santos par Marie Delcas

De quoi Daech est-il le nom ?

Entretien avec François Heisbourg par Grégory Rayko

La mÉcanique djihadiste

Entretien avec Olivier Roy par Mikael Guedj

Cuba/Etats-unis : les coulisses d'un rapprochement

par Sara Roumette

Plus jamais

par Serge Sargsyan

2015 : l'année du centenaire du génocide

par François Hollande

Le devoir de mémoire

Entretien avec Nicolas Sarkozy par la Rédaction de Politique Internationale

Prévenir les crimes contre l'humanité

par Edward Nalbadian

« Ils sont tombés »

par Charles Aznavour

Légiférer sur le négationnisme

par Israel Charny

De la spécificité du crime de génocide

Entretien avec Yves Ternon par Natalia Rutkevich

Génocide et destruction partielle du groupe national

par Daniel Feierstein

les génocides de la grande guerre

par Mark Levene

Les « nouveaux crimes » de la Turquie

par William Schabas

Analyse d'un négationnisme d'État

par Geoffrey Robertson

Turquie : les ressorts du déni

par Roger w. Smith

Cent ans de négationnisme

par Ragip Zarakolu

Reconnaître un génocide pour en éviter d'autres

par Yair Auron

Les arméniens et le droit au recours

par Alfred-Maurice de Zayas

Le combat des victimes

par Henry Theriault

Le génocide arménien vu d'Allemagne

par Tessa Hofmann