EGYPTE : UNE REVOLUTION CONFISQUEE ?

n° 132 - Été 2011

La manière dont la révolution égyptienne évoluera dans les prochains mois et les prochaines années aura une grande influence sur les autres régimes arabes, qui ont tous connu à des degrés divers des mouvements de révolte dans la première moitié de l'année 2011. Forte de ses 82 millions d'habitants (1), l'Égypte pèse, en effet, d'un poids énorme sur les équilibres régionaux. Une trajectoire démocratique - avec élections libres, reconnaissance des libertés fondamentales, lutte contre la corruption, tolérance religieuse et recentrage de l'armée vers le coeur de sa mission - compliquerait le maintien au pouvoir de régimes arabes dictatoriaux. À l'inverse, un échec du Conseil supérieur des forces armées (2) dans l'exercice de la transition et un retour progressif à la politique qui a conduit à la chute du président Moubarak pourraient geler les politiques de réforme qui ont été amorcées, voire encourager les gouvernements les plus autoritaires à poursuivre la voie de la répression sanglante. Quitte à favoriser une deuxième vague révolutionnaire dans un avenir proche. Soumises à la double pression de la démographie et de la technologie, les sociétés arabes sont engagées dans une nouvelle ère moins favorable aux tyrans. En quelques mois, cependant, l'enthousiasme est retombé en Égypte : les jeux politiques restent troubles, les extrémistes s'affichent ouvertement, manipulés par les tenants de l'ancien régime, les violences religieuses se multiplient et l'économie stagne. L'esprit démocratique de la révolution du Nil pourra-t-il survivre à 2011 ? Le lien armée-nation pendant la période révolutionnaire Lorsqu'on compare le comportement de l'armée égyptienne à celui de l'armée syrienne (3) ou libyenne face aux soulèvements populaires qui ont secoué leurs pays respectifs, on ne peut manquer d'être frappé par la souplesse tactique dont elle a fait preuve, qui contraste avec la brutalité répressive des deux autres. En Syrie et en Libye, l'armée tire sur le peuple sans états d'âme, y compris lors des enterrements, avançant des arguments de circonstance qui ne convainquent personne (4). Sans grande imagination, sont tour à tour dénoncés l'« insurrection armée » (5), le « complot de l'étranger » (6) ou encore le « rôle d'Al-Qaïda » (7). Au contraire, l'armée égyptienne, comme avant elle l'armée tunisienne, s'est efforcée de ne pas rompre le lien avec les manifestants. Elle a évité le bain de sang et pris très vite ses distances avec une police honnie (8). Ses tanks ont même été perçus par les insurgés comme des protections utiles sur la place Tahrir. Surtout, c'est elle qui a fait basculer le pouvoir en acceptant dès le 11 février, quinze jours seulement après le début des rassemblements, la principale revendication des manifestants : le départ d'Hosni Moubarak. Celui-ci avait certes affiché des visées dynastiques qui déplaisaient aux militaires, en propulsant son fils Gamal sur la scène politique comme successeur potentiel (9), mais il était l'un d'entre eux ; et, début février, personne ne pariait encore sur son départ forcé. Un mois plus tard, alors que l'armée avait compris qu'elle ne pourrait pas faire l'économie de son éviction et qu'il avait …

Sommaire

DEFENSE : UNE PASSION FRANCAISE

Entretien avec Gérard Longuet par Isabelle Lasserre

LA POLOGNE A LA TETE DE L'EUROPE

Entretien avec Bronislaw Komorowski par Luc Rosenzweig

IRLANDE : UN NOUVEAU DEPART

par Pierre Joannon

BELGIQUE : LA CRISE FINALE ?

par Luc Rosenzweig

DERNIER TANGO A TRIPOLI

par Gérard Prunier

LE CREDO DES WALLONS

Entretien avec Elio Di Rupo par Luc Rosenzweig

LA VOIE FLAMANDE

Entretien avec Bart de Wever par Martin Buxant

PORTUGAL : LE TEMPS DES SACRIFICES

Entretien avec Pedro Passos Coelho par Michel Faure

ESTONIE : L'EURO POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PIRE

Entretien avec Andrus Ansip par Antoine Jacob

LA MOLDAVIE, LABORATOIRE DES RELATIONS EST-OUEST

Entretien avec Vlad Filat par Arielle Thédrel

ISRAEL FACE AU PRINTEMPS ARABE

Entretien avec Amos Yadlin par Dan Raviv

ARABIE SAOUDITE : DEMAIN, LA TEMPETE ?

par Madawi Al-Rasheed

EGYPTE : UNE REVOLUTION CONFISQUEE ?

par Thérèse Delpech

L' « EXCEPTION ALGERIENNE »

par José Garcon

OBAMA ET LA CHAUDIERE MOYEN-ORIENTALE

Entretien avec Daniel Pipes par Laure Mandeville

POUR UN AFGHANISTAN DEMOCRATIQUE

Entretien avec Abdullah Abdullah par Isabelle Lasserre

L'IMAGE BROUILLEE DU PAKISTAN...

Entretien avec Yousouf Raza gilani par Emmanuel Derville

ETATS-UNIS : UN REVE A REINVENTER

par Anne-Lorraine Bujon

COTE D'IVOIRE : LES DEFIS D'UN PRESIDENT

par Thomas Hofnung

LE MYTHE DES « GUERRES CLIMATIQUES »

par Bruno Tertrais

LES SURPRISES DE « LA NOUVELLE ROUTE DE LA SOIE »

Entretien avec Ben Simpfendorfer par Baudouin Bollaert

LA TRES PRAGMATIQUE COOPERATION NORDIQUE

par Antoine Jacob