Océans : un trésor énergétique

Dossiers spéciaux : n°156 : La croissance bleue

La mer est essentielle au développement de l'énergie. Aujourd'hui, 30 % des ressources en hydrocarbures proviennent du fond des mers et des océans ; demain les énergies marines renouvelables prendront une place primordiale dans le mix énergétique.

L'énergie est étroitement liée au monde marin. La production de pétrole et de gaz en mer ou offshore est fondamentale pour l'approvisionnement énergétique mondial. Cette production a débuté dans les années 1950 avec l'installation de plateformes dans des eaux peu profondes - autour de 200 mètres puis 500 mètres dans les années 1990. Aujourd'hui, les profondeurs d'eau atteignent 3 000 mètres.

À cette production s'ajoute le transport maritime. Dès sa découverte au XIXe siècle, le pétrole a été transporté par des navires à voiles, principalement entre l'Amérique et l'Europe. Il voyageait dans des barriques, d'où le fameux barrel. Dans la seconde moitié du XXe siècle, le rôle des navires pétroliers est devenu un élément stratégique pour les États qui les contrôlaient. De nos jours, plus de 60 % du transport mondial de brut reste assuré par mer.

La mer offre aussi de merveilleuses perspectives en matière d'énergies renouvelables, qu'il s'agisse des éoliennes offshore, de l'énergie des courants, de l'énergie thermique des mers ou d'une autre de ses ressources précieuses : les algues.

L'exploitation offshore du pétrole ou du gaz a nécessité des technologies toujours plus avancées pour aller chercher de la ressource en profondeur tout en assurant la préservation de l'environnement et la sécurité. L'innovation et la R&D de l'industrie pétrolière et parapétrolière française ont joué un rôle essentiel dans l'évolution des technologies en offshore dans le monde ; c'est cette expertise française qui a conduit à la renommée internationale de notre industrie.

La R&D française dans l'offshore pétrolier n'est pas récente ; elle a été soutenue par la mise en place du FSH (Fonds de soutien aux hydrocarbures) et du CEP&M (Comité d'études pétrolières et marines) dans les années 1980. Après la disparition du CEP&M, EVOLEN a créé avec les soutiens financiers de grandes entreprises le programme CITEPH (1) - un programme qui facilite l'accès à des financements privés de projets innovants dans les énergies : hydrocarbures, énergies marines, stockage de l'énergie...

Ces soutiens ont efficacement permis et permettent encore de donner à notre industrie une puissante capacité d'innovation.

Énergies en mer : une expertise française

La France a vu se développer de véritables fleurons de l'industrie parapétrolière offshore comme Technip (aujourd'hui TechnipFMC), CGG, Bourbon, GTT ou des entreprises très innovantes comme ECA, Ixblue, Doris Engineering, Vallourec, Courbis, Principia, Bardot group, etc. Mais aussi des instituts de recherche comme l'Ifremer ou l'IFPEN. De grandes sociétés étrangères leaders dans l'offshore comme Saipem SA ou Subsea7 ont choisi de s'établir en France.

C'est ainsi que CGG et son imagerie sismique 3D à grandes déviations a permis de trouver au large du Brésil et sous une épaisse couche de sel très corrosive d'importantes réserves pétrolières. Toujours au Brésil, une autre entreprise française,Vallourec, a su adapter ses tubes à l'univers corrosif du sel en en augmentant …