Netanyahou l’insubmersible

n° 168 - Été 2020

À l’issue d’un stupéfiant marathon de trois scrutins législatifs en moins d’un an, l’État d’Israël s’est enfin doté, le 17 mai 2020, d’un nouveau gouvernement de coalition et d’un chef pour présider à ses destinées : Benyamin « Bibi » Netanyahou ! L’insubmersible premier ministre sortant l’a en effet emporté une fois de plus, même s’il devra composer avec son rival Benny Gantz, l’ancien chef d’état-major de Tsahal, fondateur du parti centriste Kakhol-Lavan (Bleu-Blanc). Il bat ainsi le record de longévité de son illustre prédécesseur, David Ben Gourion (1) et n’aura donc pâti ni de l’usure du pouvoir pourtant habituelle en démocratie (il fut élu pour la première fois en 1996 face à l’expérimenté Shimon Pérès), ni des trois affaires judiciaires pour lesquelles il est poursuivi par la justice, ni même d’un programme fort peu novateur.

Que signifie ce maintien au pouvoir en dépit de tous les vents contraires ? Qu’ont voulu exprimer les Israéliens ? Surtout, quelle stratégie souhaite poursuivre ce leader exceptionnellement tenace, et au service de quel objectif ?

Ce que les Israéliens attendent de Bibi 

Monsieur bitakhon (sécurité) 

S’il y eut au moins une posture programmatique que partagèrent Netanyahou et Gantz au cours de la campagne, ce fut bien la sacro-sainte sécurité, bitakhon en hébreu. On accorde souvent au premier ministre israélien nationaliste Itshak Shamir la paternité de cette sentence éloquente : « Les frontières de 1948 sont celles d’Auschwitz. » C’est pourtant Abba Eban, ministre des Affaires étrangères pendant la période cruciale de la guerre des Six-Jours de juin 1967, qui en avait été l’auteur, pas en privé mais à la tribune des Nations unies ! Or si Shamir avait incarné le « faucon » — on y reviendra —, Eban, lui, était une « colombe » notoire. Preuve que les questions sécuritaires, en Israël, transcendent les clivages partisans. Netanyahou, depuis 1996, joue et surjoue sur la corde sensible de la sécurité, le plus souvent avec un certain succès. Est-il le mieux placé pour en incarner le champion ? Pas nécessairement puisqu’en dépit d’états de service remarquables — il intégra lors de son service national la prestigieuse unité combattante d’élite Sayeret matkal —, Bibi ne poursuivit pas de carrière militaire. Mais flanqué d’un ancien chef d’état-major à la Défense, en l’espèce Benny Gantz, la semi-lacune disparaît tout à fait (2). Donc les Israéliens veulent être rassurés. Mais de quoi ? 

Le meilleur bouclier face au péril iranien

Si l’on prend en compte la quantité d’occurrences tant dans les harangues politiques que dans les articles de presse, les communiqués ou les discours diplomatiques, la grande crainte contemporaine des Israéliens porte un nom : l’Iran. Grave, imminent, multiforme (Iran et Hezbollah libanais, missiles et terroristes, etc.), ce péril est représenté comme stratégique et, donc, existentiel. Conséquence concrète de cette représentation extrêmement partagée : si la tension devait monter encore d’un cran entre, d’une part, l’Iran et ses alliés, d’autre part Israël, les États-Unis et l’axe arabe-sunnite, un schéma à l’irakienne pourrait advenir. En janvier 1991, bien que non partie prenante au conflit, l’État hébreu avait subi des attaques de missiles Scud. Cette fois, les coups pourraient provenir de l’Iran …

Sommaire

La solidarité, maître-mot de la réponse européenne à la crise

par Thierry Breton

Les gagnants et les perdants

Entretien avec Pierre de Villiers par Isabelle Lasserre

La somme de toutes les crises

par Jean-Michel Quatrepoint

Après la crise : débrancher l’Europe fantôme

Entretien avec Daniel Rondeau

Covid-19 : des leaders aux pieds d'argile

par Jean-François Copé

Relocalisation et découplage

Entretien avec François Heisbourg par Grégory Rayko

La France et l’Europe au défi des nouvelles menaces

Entretien avec Maurice Gourdault-Montagne par François Clemenceau

Il n'y aura pas de monde d’après

par Jean-Baptiste Jeangène Vilmer

La Chine au révélateur de l’épidémie

par Marie Holzman

Les nouveaux outils numériques de la dictature chinoise

par Alain Wang

Suède : plaidoyer pour stratégie controversée

Entretien avec Ann Linde par Antoine Jacob

Italie : la voix des patriotes

Entretien avec Giorgia Meloni par Richard Heuzé

Réunification de l’Irlande : un effet collatéral du Brexit ?

par Pierre Joannon

La présidentielle américaine dans la tourmente

par Jean-Eric Branaa

D’Obama à Trump : du bon usage de la force

Entretien avec James Rubin par Maurin Picard

Netanyahou l’insubmersible

par Frédéric Encel

Si tous les musulmans du monde…

Entretien avec Mohammed al-Issa par Jean-Pierre Perrin

Arabie saoudite : au-delà du pétrole et du salafisme

Entretien avec Gilles Kepel par Jean-Pierre Perrin

Liban : le spectre de la double faillite

Entretien avec Karim Daher par Sibylle Rizk