POUR UNE DIPLOMATIE ENGAGEE

n° 134 - Hiver 2012

Politique Internationale - Monsieur le Président, quelle est celle de vos initiatives diplomatiques qui vous inspire le plus de satisfaction, voire de fierté ? Nicolas Sarkozy - Ce n'est pas en ces termes que se pose la question. Le sentiment de fierté personnelle ne doit jamais être le moteur de l'action ; encore moins son critère d'évaluation. On n'agit pas pour se sentir fier. On agit pour être utile aux intérêts de son pays, pour promouvoir ses valeurs et pour apporter des réponses aux problèmes et aux défis du monde. De ce point de vue, je crois que l'action internationale que j'ai menée au nom de la France, et que nous continuons de mener avec François Fillon et Alain Juppé, a été utile. Elle l'a été quand nous avons sorti l'Europe de l'impasse de la Constitution européenne grâce au traité simplifié, qui a permis de réformer les institutions de l'Union européenne après dix années de débats infructueux. Elle a été utile en réunissant, en octobre 2008, le premier sommet de la zone euro de l'Histoire afin d'adopter une réponse européenne commune face à la crise qui menaçait d'emporter tout le système bancaire mondial. Puis lorsque nous avons convaincu nos partenaires européens de mettre enfin en place le véritable gouvernement économique dont l'Europe et la zone euro avaient tant besoin ; lorsque nous les avons convaincus, aussi, de renforcer l'intégration des pays membres de la zone euro. Elle l'a été en proposant au monde le G20, qui a permis d'apporter une réponse concertée et coordonnée à la plus grave crise depuis la Grande Dépression de 1929. Cette action a été utile, aussi, en faisant de la France, au sein du G20, le pays le plus engagé en faveur de la moralisation du capitalisme, ce qui a permis des avancées sans précédent en matière de régulation, qu'il s'agisse de la lutte contre les paradis fiscaux, de l'encadrement des bonus, ou encore de la surveillance d'entités qui échappaient jusque-là à tout contrôle, comme les hedge funds. Elle l'a encore été lorsque, présidant le G20 en 2011, notre pays a mis sur la table des sujets essentiels, que personne n'avait voulu aborder jusqu'alors : la réforme du système monétaire international ; la sécurité alimentaire et la lutte contre la volatilité excessive des prix des matières premières agricoles ; ou encore lorsque nous avons placé pour la première fois la dimension sociale de la mondialisation au coeur des travaux du G20. Elle a été utile lorsque, exerçant la présidence de l'Union européenne, la France est intervenue à l'été 2008 pour faire cesser la guerre entre la Russie et la Géorgie. Ce qui a permis de préserver l'indépendance de cette jeune démocratie. Utile, aussi, quand nous avons aidé nos amis libanais à sortir de l'impasse politique ; quand nous avons aidé à mettre fin à la crise de Gaza début 2009 ; ou quand nous avons défendu la démocratie ivoirienne et protégé le peuple ivoirien après le refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite électorale. …

Sommaire

POUR UNE DIPLOMATIE ENGAGEE

Entretien avec Nicolas Sarkozy par la Rédaction de Politique Internationale

LE FMI FACE A LA CRISE

Entretien avec Christine Lagarde par Ulysse Gosset

LES SEPT PLAIES DE L'AMERIQUE D'OBAMA

par Jean-Michel Quatrepoint

ALLEMAGNE : CONFESSIONS D'UN ENFANT DU SIECLE

Entretien avec Hans-Dietrich Genscher par Jean-Paul Picaper

ITALIE : UN PATRON DANS L'ARENE

Entretien avec Luca cordero Di montezemolo par Richard Heuzé

QUEL « MODELE TURC » ?

par Thérèse Delpech

LE GRAND RETOUR DE LA TURQUIE DANS LES BALKANS

par Jean-Arnault Dérens

PRINTEMPS ARABE, HIVER ISLAMISTE ?

par Alexandre Del Valle

QUEL AVENIR POUR LA BANDE DE GAZA

par Michaël Bar-Zvi

SYRIE : SCENARIOS POUR UNE SORTIE DE CRISE

par Ignace Leverrier

POUR UNE TRANSITION REUSSIE

Entretien avec Abdel Halim Khaddam par Isabelle Lasserre

EN FINIR AVEC BACHAR

Entretien avec Rifaat Al-Assad par Georges Malbrunot

LES FRERES MUSULMANS AUX PORTES DU POUVOIR

par Thomas Pierret

CRISE SYRIENNE: LE KREMLIN A L'HEURE DU CHOIX

par Frantz Glasman

SYSTEME POUTINE : LE DEBUT DE LA FIN

Entretien avec Andreï Piontkovski par Carina Stachetti

RUSSIE : L'EMPIRE DE L'ARBITRAIRE

Entretien avec Bill Browder par Galia Ackerman

CHINE : DE LA DOMINATION COMMERCIALE A LA DOMINATION GEOPOLITIQUE

par Antoine Brunet et Jean-Paul Guichard

HONG KONG : LES SECRETS D'UNE REUSSITE

Entretien avec Donald Tsang par Ulysse Gosset

LE NOUVEAU VISAGE DE LA CAUSE TIBETAINE

Entretien avec Lobsang Sangay par Marie Holzman