Égypte : Al-Sissi Imperator ?

n° 145 - Hiver 2014

Les résultats de la présidentielle tenue fin mai sont sans appel. Recueillant près de 97 % des suffrages, Abdel Fattah Al-Sissi a été élu « nouveau pharaon » d'Égypte. Ce score écrasant, qui relève davantage du plébiscite que de l'élection libre, est pourtant à nuancer. Il cache mal un taux d'abstention assez élevé - et cela, malgré une prolongation du scrutin. Face au peu d'enthousiasme populaire, le vote, initialement prévu sur deux jours, a été étendu à trois jours. Un an après la destitution du président Frère musulman Mohamed Morsi, Abdel Fattah Al-Sissi ne pouvait souffrir un désaveu abstentionniste. Le régime a finalement pu avancer un taux de participation avoisinant les 47 %. En 2012, Morsi avait été élu avec 52 % des suffrages et un taux de participation de 52 %.
S'il est officiellement un président « civil », Abdel Fattah Al-Sissi émane du sérail militaire. Ancien chef du Conseil suprême des forces armées (CSFA), qui détient de facto le pouvoir, il en est désormais le bras exécutif. Le maréchal ne semble pas vouloir s'en affranchir. Il a d'ailleurs déclaré qu'il ne créerait pas de parti politique.
Sa tâche promet d'être difficile. L'économie, basée structurellement sur les investissements financiers et le tourisme, est à genoux. La grogne sociale menace. L'appareil d'État sort considérablement affaibli de trois ans de chaos politique.
L'Égypte, pays le plus peuplé du monde arabe avec 87 millions d'habitants, ne tient désormais que grâce aux aides colossales en provenance d'Arabie saoudite, des Émirats arabes unis et, aussi, des États-Unis. Il est vrai que l'administration Obama a vivement critiqué les atteintes aux droits de l'homme survenues au lendemain de la destitution de Morsi et est allée, un temps, jusqu'à suspendre une partie de l'aide financière et militaire versée au Caire. Mais Washington ne peut pas se permettre d'abandonner le mastodonte égyptien, dernier rempart de stabilité dans une région qui, de l'Irak à la Libye, bascule chaque jour un peu plus dans le chaos.
Dans ce contexte, qu'attendre de la présidence d'Abdel Fattah Al-Sissi ? Sans jamais entrer dans les détails de son programme, le maréchal s'est présenté durant sa campagne comme le « candidat de la stabilité ». Qu'est-ce à dire ? Le retour à l'ordre ardemment désiré par la majorité des Égyptiens signifie-t-il un retour à l'ère Moubarak ? Le nouveau chef de l'État a l'air d'en prendre le chemin...


L'armée toute-puissante aux manettes


Abdel Fattah Al-Sissi, un militaire dans un costume de civil


Ironie du sort, c'est Mohamed Morsi qui fait connaître Abdel Fattah Al-Sissi au grand public en le nommant, en août 2012, ministre de la Défense. Le militaire, qui avait déjà été le patron des renseignements militaires sous Moubarak (2010-2011), devient par la même occasion le chef du Conseil suprême des forces armées.
Dans les milieux diplomatiques, Al-Sissi est présenté comme un homme intelligent, un fin stratège au caractère dominateur. Ce qui est sûr, c'est que son parcours démontre une détermination sans faille. Issu d'une famille populaire, il grandit à Gamaleya, un quartier …

Sommaire

Israël au cœur des tempêtes

Entretien avec Avigdor Lieberman par Aude Marcovitch et Patrick Wajsman

Gaza : sortir du cycle de la guerre

par Jean-Pierre Filiu

La revanche du califat

par Myriam Benraad

Liban : une nouvelle terre de jihad?

par Sibylle Rizk

Les Kurdes face à leur destin

par Dorothée Schmid

Égypte : Al-Sissi Imperator ?

par Marion Guesnard

Algérie : l'impossible relève

par José Garcon

Moyen-Orient : le grand séisme

Entretien avec Gilles Kepel par Mikaël Guedj

France-Allemagne : les affinités électives

Entretien avec Ursula von der Leyen et Jean-Yves Le Drian

Matteo Renzi, l'homme qui veut changer l'Italie

par Richard Heuzé

Lettonie : les défis européens

Entretien avec Edgars Rinkevics par Antoine Jacob

Moldavie : le désir d'Europe

Entretien avec Iurie Leanca par Régis Genté

Russie : le credo orthodoxe

Entretien avec Konstantin Malofeev par Alexandre Del Valle

Ukraine : les arrière-pensées de Vladimir Poutine

Entretien avec Pavel Felgengauer par Galia Ackerman

Regards croisés sur la FED et la BCE

Entretien avec Edmond Alphandéry par Jean-Pierre Robin

Les enjeux du financement de l'économie

par Michel Aglietta

De l'inconvénient du court-termisme

Entretien avec John Kay par Hugh Wheelan

La collaboration, nouvelle norme pour les investisseurs

par Fiona Reynolds

OCDE : des principes directeurs pour quoi faire ?

Entretien avec Cristina Tebar Less par Mathieu Bouquet

Une transparence à la française

Entretien avec Bertrand Fournier par Michèle Bernard-Royer

L'investissement responsable en Europe

par Anne-Catherine Husson-Traoré

Investissement de long terme : la pratique d'un institutionnel français

Entretien avec Laurent Deborde par la Rédaction de Politique Internationale

Accompagner la compétitivité de long terme des entreprises

par Pascal Lagarde

L'exemple du fonds souverain norvégien

Entretien avec Siv Jensen par Antoine Jacob

Fonds de pension et gestion durable

Entretien avec Jaap van Dam par Hugh Wheelan