Investissement de long terme : la pratique d'un institutionnel français

n° 145 - Hiver 2014

Politique Internationale - Qu'est-ce que la Caisse des Dépôts ?
Joël Prohin - L'objet social de la Caisse des Dépôts est défini par le code monétaire et financier : elle est « un investisseur de long terme au service de l'intérêt général et du développement économique du pays ». La Caisse des Dépôts investit à long terme, principalement sur le territoire français, comme actionnaire minoritaire aux côtés d'investisseurs privés. Elle réalise deux types d'investissements :
- les investissements d'intérêt général, qui concernent principalement le développement des territoires et les PME ;
- les investissements financiers de long terme (actions, obligations, immobilier, capital investissement, infrastructures), qui lui permettent de financer ses missions d'intérêt général.
Pour cela, elle s'appuie notamment sur la ressource que constituent les dépôts de certaines professions réglementées, en particulier les notaires.
Laurent Deborde - Par ailleurs, la Caisse des Dépôts gère des mandats publics. Elle est notamment chargée de la protection de l'épargne populaire. Concrètement, elle gère une large part de l'épargne réglementée des Français (livret A, livret de développement durable et livret d'épargne populaire), dans un bilan spécifique, distinct du compte propre de la CDC. Le fonds d'épargne est l'instrument qui permet la transformation de l'épargne populaire en prêts à très long terme à des taux privilégiés en faveur de priorités d'intérêt général définies par l'État (logement social, politique de la ville...).
P. I. - Dans ce cadre, quel est l'objectif premier assigné aux activités de gestion d'actifs de l'établissement public ?
J. P. - Les activités de gestion d'actifs du bilan de l'établissement public doivent permettre à la Caisse des Dépôts de générer un flux régulier de produits financiers annuels, suffisant pour couvrir le coût de ses ressources et ses frais d'exploitation, ainsi que pour remplir ses missions de développement économique, accroître ses fonds propres et assurer des versements récurrents à l'État. Ainsi, les investissements privilégient la détention à long terme d'actifs (actions cotées, obligations et immobilier) présentant des garanties de liquidité, de sécurité financière et un rendement régulier (dividendes, coupons, loyers...). Ces investissements doivent aussi permettre de dégager des plus-values, destinées à réduire la volatilité du résultat.
L. D. - Effectivement, la partie des ressources du fonds d'épargne qui n'est pas mobilisée par les prêts d'intérêt général est placée en actifs financiers. La gestion de ce portefeuille vise à réaliser un résultat financier positif récurrent et à gérer les risques de bilan (taux, inflation, liquidité) inhérents à la transformation d'une épargne à vue en prêts à très long terme.
P. I. - Est-il possible d'être investisseur de long terme avec de telles ressources ?
J. P. - Même si les ressources auxquelles ces investissements s'adossent sont juridiquement de court terme, le recul dont nous disposons permet de juger de leur stabilité et d'établir une loi statistique prudente de leur écoulement. Cette stabilité permet à la Caisse des Dépôts d'investir une partie substantielle de ses actifs à long terme, dans le respect des équilibres bilanciels.
L. D. - La stabilité des dépôts, liée à celle des …

Sommaire

Israël au cœur des tempêtes

Entretien avec Avigdor Lieberman par Aude Marcovitch et Patrick Wajsman

Gaza : sortir du cycle de la guerre

par Jean-Pierre Filiu

La revanche du califat

par Myriam Benraad

Liban : une nouvelle terre de jihad?

par Sibylle Rizk

Les Kurdes face à leur destin

par Dorothée Schmid

Égypte : Al-Sissi Imperator ?

par Marion Guesnard

Algérie : l'impossible relève

par José Garcon

Moyen-Orient : le grand séisme

Entretien avec Gilles Kepel par Mikaël Guedj

France-Allemagne : les affinités électives

Entretien avec Ursula von der Leyen et Jean-Yves Le Drian

Matteo Renzi, l'homme qui veut changer l'Italie

par Richard Heuzé

Lettonie : les défis européens

Entretien avec Edgars Rinkevics par Antoine Jacob

Moldavie : le désir d'Europe

Entretien avec Iurie Leanca par Régis Genté

Russie : le credo orthodoxe

Entretien avec Konstantin Malofeev par Alexandre Del Valle

Ukraine : les arrière-pensées de Vladimir Poutine

Entretien avec Pavel Felgengauer par Galia Ackerman

Regards croisés sur la FED et la BCE

Entretien avec Edmond Alphandéry par Jean-Pierre Robin

Les enjeux du financement de l'économie

par Michel Aglietta

De l'inconvénient du court-termisme

Entretien avec John Kay par Hugh Wheelan

La collaboration, nouvelle norme pour les investisseurs

par Fiona Reynolds

OCDE : des principes directeurs pour quoi faire ?

Entretien avec Cristina Tebar Less par Mathieu Bouquet

Une transparence à la française

Entretien avec Bertrand Fournier par Michèle Bernard-Royer

L'investissement responsable en Europe

par Anne-Catherine Husson-Traoré

Investissement de long terme : la pratique d'un institutionnel français

Entretien avec Laurent Deborde par la Rédaction de Politique Internationale

Accompagner la compétitivité de long terme des entreprises

par Pascal Lagarde

L'exemple du fonds souverain norvégien

Entretien avec Siv Jensen par Antoine Jacob

Fonds de pension et gestion durable

Entretien avec Jaap van Dam par Hugh Wheelan