Israël au cœur des tempêtes

n° 145 - Hiver 2014

Aude Marcovitch et Patrick Wajsman - Quel était votre rêve d'enfant ? Songiez-vous, déjà, à la politique ?

Avigdor Liberman - Non, pas du tout. Quand j'étais enfant, je pensais plutôt devenir écrivain ou auteur de scénarios à Hollywood ! Il me semble que le vrai changement s'est produit quand j'étais étudiant à l'Université hébraïque de Jérusalem entre la fin des années 1970 et le début des années 1980. Le climat y ressemblait un peu à celui de la France de mai 1968. Le moins que l'on puisse dire est qu'il y avait beaucoup d'agitation sur les campus. Mais, ici, en Israël, il s'agissait des premières confrontations violentes entre les mouvements étudiants radicaux arabes et les étudiants juifs. Nous menions une vie très active et nombre de ceux qui suivaient alors des cours en même temps que moi sont devenus des parlementaires ou des membres du gouvernement, comme Tzachi Hanegbi, Yisrael Katz ou même Azmi Bishara (1) qui a été accusé d'espionnage et a finalement fui vers le Qatar. Avec Azmi Bishara, ça a été la lutte dès le premier jour. Nous n'avions pas de conversations : on ne faisait que se battre, on se battait vraiment. Ce sont tous ces événements qui m'ont conduit à la politique.
A. M. et P. W. - Pourquoi, selon vous, vous considère-t-on comme un super faucon ?
A. L. - Je ne me préoccupe pas beaucoup de ma réputation, j'essaie simplement d'agir en fonction de ce que je crois juste. Et j'essaie de dire exactement ce que je pense, d'être transparent. Il faut être prêt à combattre pour sa vision, pour ses idées, pour ses convictions. Si je suis entré en politique, ce n'est pas pour être conformiste !
A. M. et P. W. - Précisément, qui sont les dirigeants politiques les plus proches de votre vision du monde ?
A. L. - Question difficile car le monde, aujourd'hui, est totalement différent de celui de la fin des années 1970. Un seul exemple : j'ai grandi dans un empire qui s'appelait l'Union soviétique ; or cet empire n'existe plus !
Prenez Ronald Reagan et Margaret Thatcher, deux personnalités politiques qui ont eu une grande influence ces dernières décennies. Eux vivaient dans un monde très différent de celui où nous évoluons. Ils savaient exactement comment fonctionnait ce monde, comment gérer les problèmes, comment conduire des processus. C'était sans doute la meilleure période pour le monde occidental. Il était alors très uni. Mais tout est désormais plus complexe, moins prévisible.
Voyez la guerre entre l'Ukraine et la Russie : si l'on m'avait dit il y a quelques années que ces deux pays se feraient la guerre, je n'y aurais jamais cru !
Ce qui se passe actuellement dans le monde arabe est tout aussi « fluide » et peu contrôlable. D'ailleurs, je ne suis pas sûr qu'on puisse encore utiliser le terme « monde arabe ». Il y a de profondes scissions à l'intérieur des sociétés arabes. Un pays comme la Libye n'existe plus de …

Sommaire

Israël au cœur des tempêtes

Entretien avec Avigdor Lieberman par Aude Marcovitch et Patrick Wajsman

Gaza : sortir du cycle de la guerre

par Jean-Pierre Filiu

La revanche du califat

par Myriam Benraad

Liban : une nouvelle terre de jihad?

par Sibylle Rizk

Les Kurdes face à leur destin

par Dorothée Schmid

Égypte : Al-Sissi Imperator ?

par Marion Guesnard

Algérie : l'impossible relève

par José Garcon

Moyen-Orient : le grand séisme

Entretien avec Gilles Kepel par Mikaël Guedj

France-Allemagne : les affinités électives

Entretien avec Ursula von der Leyen et Jean-Yves Le Drian

Matteo Renzi, l'homme qui veut changer l'Italie

par Richard Heuzé

Lettonie : les défis européens

Entretien avec Edgars Rinkevics par Antoine Jacob

Moldavie : le désir d'Europe

Entretien avec Iurie Leanca par Régis Genté

Russie : le credo orthodoxe

Entretien avec Konstantin Malofeev par Alexandre Del Valle

Ukraine : les arrière-pensées de Vladimir Poutine

Entretien avec Pavel Felgengauer par Galia Ackerman

Regards croisés sur la FED et la BCE

Entretien avec Edmond Alphandéry par Jean-Pierre Robin

Les enjeux du financement de l'économie

par Michel Aglietta

De l'inconvénient du court-termisme

Entretien avec John Kay par Hugh Wheelan

La collaboration, nouvelle norme pour les investisseurs

par Fiona Reynolds

OCDE : des principes directeurs pour quoi faire ?

Entretien avec Cristina Tebar Less par Mathieu Bouquet

Une transparence à la française

Entretien avec Bertrand Fournier par Michèle Bernard-Royer

L'investissement responsable en Europe

par Anne-Catherine Husson-Traoré

Investissement de long terme : la pratique d'un institutionnel français

Entretien avec Laurent Deborde par la Rédaction de Politique Internationale

Accompagner la compétitivité de long terme des entreprises

par Pascal Lagarde

L'exemple du fonds souverain norvégien

Entretien avec Siv Jensen par Antoine Jacob

Fonds de pension et gestion durable

Entretien avec Jaap van Dam par Hugh Wheelan