Les Kurdes face à leur destin

n° 145 - Hiver 2014

Au printemps 2014, l'offensive militaire en Irak du groupe radical sunnite « État islamique » (EI), qui opère à partir de la Syrie, a brutalement confirmé la décomposition accélérée de ces deux États. Mais un autre pays a, lui aussi, été dangereusement fragilisé par cette offensive : la Turquie. Impuissants à contenir le blitzkrieg de l'EI, l'Occident et les sunnites arabes « modérés » comptent, en effet, sur le « rempart kurde » face à la déferlante djihadiste. Une option kurde qui embarrasse Ankara dans la mesure où le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan ne souhaite guère voir cette minorité (près de 15 % des habitants de la Turquie) se renforcer outre mesure... En tout état de cause, les Kurdes apparaissent comme, sinon les maîtres du jeu, tout au moins un protagoniste majeur des recompositions politiques à l'oeuvre dans le triangle Irak-Syrie-Turquie.
La soudaine montée en puissance de ce peuple qui compte 30 à 40 millions de personnes réparties principalement entre quatre États - l'Irak, l'Iran, la Syrie et la Turquie - est saisissante. Les Kurdes étaient jusque-là oubliés ou victimes de l'histoire régionale. Mais les crises qui se multiplient au Moyen-Orient depuis les « printemps arabes » ont ouvert la boîte de Pandore des revendications ethniques et religieuses, mis fin à des arrangements sociaux séculaires et, même, ouvert la voie à des modifications de frontières. Une chance historique pour le peuple kurde, dont les revendications n'ont pas varié depuis environ un siècle : il exige une reconnaissance culturelle et politique qui déboucherait, si possible, sur la création d'un État.
Ce moment historique cristallise aussi l'extrême complexité du dossier kurde. L'unité, en effet, ne va pas de soi. S'ils se défont du joug des États qui les opprimaient, les Kurdes devront assumer des responsabilités régionales nouvelles, tant militaires que politiques. En auront-ils la capacité ?


La « question kurde »


Réduits au XXe siècle au rang de minorité plus ou moins admise par les États où ils sont présents, marginalisés dans les systèmes de pouvoir, les Kurdes sont longtemps demeurés au second plan de la scène au Moyen-Orient. L'obsession était de contenir leur nationalisme qui a pris, dans les dernières décennies, la forme de guérillas violentes.
Qui sont les Kurdes ?
L'histoire des Kurdes, qui se confond avec les origines du Moyen-Orient, n'a intéressé les observateurs extérieurs que par éclipses. Peuple d'origine iranienne, majoritairement musulman et sunnite, disséminé sur un territoire montagneux de 500 000 km2 - des montagnes et des hauts plateaux du Taurus en Turquie aux monts Zagros en Iran -, les Kurdes se considèrent comme les descendants des Mèdes. Leur présence est attestée dès le Moyen Âge par des sources persanes et arabes. On les connaît surtout par des descriptions anecdotiques et romanticisées de voyageurs, mais le flou se dissipe progressivement dans la deuxième moitié du XXe siècle. C'est à cette époque que la revendication identitaire et nationale kurde commence à s'appuyer sur la mise en valeur d'une culture à part entière, avec ses outils - langue, …

Sommaire

Israël au cœur des tempêtes

Entretien avec Avigdor Lieberman par Aude Marcovitch et Patrick Wajsman

Gaza : sortir du cycle de la guerre

par Jean-Pierre Filiu

La revanche du califat

par Myriam Benraad

Liban : une nouvelle terre de jihad?

par Sibylle Rizk

Les Kurdes face à leur destin

par Dorothée Schmid

Égypte : Al-Sissi Imperator ?

par Marion Guesnard

Algérie : l'impossible relève

par José Garcon

Moyen-Orient : le grand séisme

Entretien avec Gilles Kepel par Mikaël Guedj

France-Allemagne : les affinités électives

Entretien avec Ursula von der Leyen et Jean-Yves Le Drian

Matteo Renzi, l'homme qui veut changer l'Italie

par Richard Heuzé

Lettonie : les défis européens

Entretien avec Edgars Rinkevics par Antoine Jacob

Moldavie : le désir d'Europe

Entretien avec Iurie Leanca par Régis Genté

Russie : le credo orthodoxe

Entretien avec Konstantin Malofeev par Alexandre Del Valle

Ukraine : les arrière-pensées de Vladimir Poutine

Entretien avec Pavel Felgengauer par Galia Ackerman

Regards croisés sur la FED et la BCE

Entretien avec Edmond Alphandéry par Jean-Pierre Robin

Les enjeux du financement de l'économie

par Michel Aglietta

De l'inconvénient du court-termisme

Entretien avec John Kay par Hugh Wheelan

La collaboration, nouvelle norme pour les investisseurs

par Fiona Reynolds

OCDE : des principes directeurs pour quoi faire ?

Entretien avec Cristina Tebar Less par Mathieu Bouquet

Une transparence à la française

Entretien avec Bertrand Fournier par Michèle Bernard-Royer

L'investissement responsable en Europe

par Anne-Catherine Husson-Traoré

Investissement de long terme : la pratique d'un institutionnel français

Entretien avec Laurent Deborde par la Rédaction de Politique Internationale

Accompagner la compétitivité de long terme des entreprises

par Pascal Lagarde

L'exemple du fonds souverain norvégien

Entretien avec Siv Jensen par Antoine Jacob

Fonds de pension et gestion durable

Entretien avec Jaap van Dam par Hugh Wheelan