Le trumpisme est-il soluble dans la politique américaine ?

n° 170 - Hiver 2021

Que restera-t-il du trumpisme aux États-Unis maintenant que Trump a quitté la Maison-Blanche ? Les républicains vont-ils marcher dans les traces de ce président ou bien tourner la page ? Que peut-on dire des effets du trumpisme sur la démocratie américaine ? Mais, avant tout, comment tout cela a-t-il commencé ? Que s’est-il passé pour que Donald Trump soit élu en 2016 puis récolte, en 2020, malgré sa défaite, douze millions de suffrages supplémentaires ?

Trump, une nouvelle étape dans l’histoire du conservatisme américain

Lorsque, en 2015, l’homme d’affaires rendu célèbre par la téléréalité et les émissions de divertissement a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle depuis sa Trump Tower de New York, il n’a été pris au sérieux ni par le parti républicain ni par le parti démocrate. Guidé par l’ambition d’entretenir sa « marque » (« branding »), sa notoriété et son influence à travers cet engagement politique, Donald Trump a bénéficié de circonstances exceptionnelles qui l’ont porté, de justesse, au pouvoir. Pour parvenir au sommet, il a su tirer avantage des craintes et des aspirations d’une Amérique qui n’a jamais accepté d’avoir Barack Obama pour président. Il a aussi profité du trop faible engouement qu’Hillary Clinton suscitait chez les démocrates. Mais le trumpisme plonge ses racines dans une histoire plus longue des droites américaines.

La crise économique de 2008 et, avant elle, un mouvement progressif mais continu de désindustrialisation entamé dans les années 1970 ainsi que la mondialisation économique (et le maintien d’un coût du travail très bas dans les pays émergents qui en a résulté) ont occasionné un déclassement social d’une partie de la population américaine, fortement ressenti dans la petite classe moyenne blanche du Midwest. Celle-ci n’a pas accepté que la promesse de prospérité et d’ascension sociale ne soit plus tenue. La doctrine du libre-échange a ainsi engendré de fortes réticences en raison de la part croissante de la Chine dans le commerce mondial et de la toute-puissance de la finance internationale. En a découlé un besoin de protection et de repli sur soi qui s’est exprimé sur le plan économique, mais aussi identitaire : une certaine Amérique blanche, traditionnelle a eu peur de disparaître du fait des évolutions démographiques et notamment migratoires, de l’évolution des mœurs et de la circulation de nouveaux modèles et contenus culturels.

Les responsables politiques, médiatiques, intellectuels, économiques, de droite comme de gauche, issus des universités de l’Ivy League et d’une « élite managériale » cosmopolite, symboles d’une Amérique décadente, ont été perçus comme les complices de cette Amérique-là. Républicains comme démocrates ont sous-estimé ce sentiment de trahison et, par le fonctionnement même des partis politiques, se sont révélés incapables d’y faire face. Ce ressentiment a été capté par d’autres médias nés dans les années 1980 (stations de radio ultra-conservatrices) ou 2000 (sites et forums Internet, réseaux sociaux, chaînes de télévision comme Fox News) et par celui qui s’est présenté comme l’« outsider », l’anti-modèle, l’opposé de ces élites : Donald Trump.

Le parti républicain uni derrière Trump

En 2016, Trump a réussi le tour de force de capter les déçus de la petite classe moyenne blanche du Midwest, mais …

Sommaire

Biélorussie : la présidente

Entretien avec Svetlana Tikhanovskaïa par Natalia Routkevitch

Enjeux et défis de la crise biélorusse

par Olga Gille-Belova

La Russie finira-t-elle par lâcher Loukachenko ?

Entretien avec Pavel Latushka par Galia Ackerman

La France et ses armées : revue de détail

Entretien avec François Lecointre par Isabelle Lasserre

Europe : oser la puissance

Entretien avec Clément Beaune par Isabelle Lasserre

L’Union européenne, protectrice des libertés

Entretien avec Didier Reynders par Baudouin Bollaert

Europe de la défense et défense de l’Europe

Entretien avec Bernard Rogel par François Clemenceau

De l’utilité des crises

Entretien avec Bernard Cazeneuve par Bruno Tertrais

Le Moyen-Orient à l'heure des accords d'Abraham

par Jean-Pierre Filiu

Le conflit israélo-palestinien au révélateur du coronavirus

Entretien avec Micah Goodman par Myriam Danan

Turquie-Europe : le piège de l’apaisement

par Nicolas Baverez

Inquiétante Turquie

par Nora Seni

Ankara : l’État de droit suspendu

par Guillaume Perrier

La Grèce face aux ambitions turques

Entretien avec Dora Bakoyannis par Alexia Kefalas

Ukraine-Russie : le go-between

Entretien avec Viktor Medvedtchouk par Grégory Jullien

Moldavie : le long combat contre la corruption

Entretien avec Maia Sandu par Sébastien Gobert

Le trumpisme est-il soluble dans la politique américaine ?

par Marie-Cécile Naves

Le commerce international dans la tourmente

Entretien avec Isabelle Méjean par Frédéric de Monicault

Le jeu dangereux des géants du Net

par Éric Mechoulan