OTAN : LES LECONS DU KOSOVO

n° 88 - Été 2000

Brigitte Adès - Monsieur le Secrétaire général, vous avez déclaré récemment que « plus d'Europe » ne signifiait pas forcément « moins d'Amérique ». Etes-vous de ceux qui pensent qu'une défense européenne n'est concevable qu'au sein de l'Otan ?
George Robertson - J'estime, en effet, qu'un projet de défense européenne n'est pas viable en dehors de l'Otan. Et je suis loin d'être le seul à penser ainsi. En réalité, tout le monde est d'accord sur ce point, même les intégrationnistes européens les plus ardents ne disent pas le contraire. L'Otan reste la pierre angulaire de la sécurité européenne. Depuis un demi-siècle, à travers le traité de Washington, la sécurité du Vieux Continent repose sur la relation transatlantique : c'est un fait objectif que nul ne conteste. Personne ne soutient sérieusement l'idée que l'Otan devrait être remplacée ou dupliquée. Au fond, ce qui est au coeur du débat actuel, c'est la nécessité de rééquilibrer l'Alliance. L'expérience du Kosovo a montré clairement que les Quinze n'avaient pas la capacité d'agir seuls dans l'hypothèse où l'Otan refuserait de s'engager dans un conflit qui menacerait la sécurité européenne. Cette énième crise balkanique aura servi de révélateur, de signal d'alarme.
B.A. - Comment expliquer le réveil des Européens ?
G.R. - Le projet de défense européenne ébauché par l'Union européenne à Helsinki en décembre 1999 est une réponse aux lacunes mises en évidence par le conflit du Kosovo. Je vous rappelle que les Américains ont dû fournir 80 % des avions et 90 % des équipements et des armements spéciaux utilisés au cours de cette opération. Même si les Européens ont constitué le plus gros des troupes mobilisées, ils n'étaient pas plus de 20 % parmi les forces effectivement engagées dans les opérations d'attaque aériennes. N'est-ce pas là un dramatique aveu de faiblesse ? Les Européens doivent impérativement se donner la capacité de conduire de telles opérations par eux-mêmes lorsque l'Alliance, en tant que telle, n'est pas impliquée. Cette idée est en train de faire son chemin et c'est, à mon sens, une très bonne nouvelle, aussi bien pour l'Alliance que pour l'Europe.
B.A. - Croyez-vous vraiment que la défense européenne sera un jour en mesure d'assurer la sécurité du Vieux Continent sans le concours des Etats-Unis ?
G.R. - Pour moi, la sécurité européenne et la sécurité transatlantique sont indivisibles : ce sont les deux faces d'une même médaille. Mais, encore une fois, il faudra bien que les Européens acquièrent aussi la capacité d'agir seuls. Je trouve à la fois insupportable et grotesque que les contribuables de l'Union européenne dépensent, au total, les deux tiers de ce que dépensent pour l'armée leurs homologues d'outre-Atlantique pour n'avoir, à l'arrivée, que 10 % du potentiel américain. Il est temps de faire cesser cette incongruité et je ne vois pas de meilleur moyen d'y mettre fin que de renforcer le poids de l'Europe au sein de l'Alliance.
B.A. - La France refuse de laisser les officiers de l'Otan assister aux réunions purement européennes. N'est-ce pas le signe …

Sommaire

CUBAINS, ENCORE UN EFFORT !

Entretien avec Fidel Castro par Federico Mayor

CHILI: L'ODYSSEE DEMOCRATIQUE

Entretien avec Ricardo Lagos par Christine Legrand

APRES HAFEZ EL-ASSAD ...

par Steven Simon

LIBAN: LA MENACE DE LA PAIX

par Jean-Pierre Perrin

LE CREPUSCULE DE L'ALS

Entretien avec Antoine Lahad par Michel Zlotowski

Le risque calculé de Monsieur Barak

par Emmanuel Halperin

PLAIDOYER POUR UN REGLEMENT GLOBAL

Entretien avec Rafic Hariri par Chantal Rayes et Jean-Pierre Perrin

HEZBOLLAH: Y A-T-IL UNE VIE APRES LE RETRAIT D'ISRAEL ?

Entretien avec Hassan Nasrallah par Chantal Rayes et Jean-Pierre Perrin

VIVE LE LIBAN LIBRE !

Entretien avec Ghassan Tueni par Chantal Rayes et Jean-Pierre Perrin

SILVIO BERLUSCONI: LE RETOUR ?

par Marc Lazar

LA MARCHE SUR ROME

Entretien avec Silvio Berlusconi par Richard Heuzé

NAISSANCE D'UN POPULISME ALPIN ?

par Jean-Yves Camus

UN PASSE QUI NE PASSE PAS

Entretien avec Jörg Haider par Barbara Victor

SUISSE: LES CONFESSIONS D'UN DEMOCRATE EXTREME

Entretien avec Christoph Blocher par Christoph Keller

OTAN : LES LECONS DU KOSOVO

Entretien avec George Robertson par Brigitte ADÈS

AVIS DE TEMPETE SUR LE MONTENEGRO

Entretien avec Milo Djukanovic par Florence Hartmann

TCHETCHENIE: VOYAGE AU BOUT DU DESEPOIR

Entretien avec Ilias Akhmadov par Galia Ackerman

REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE : LA SOLITUDE ET LE CHAOS

par Géraldine Faes et Stephen Smith

FIN DE REGNE AU ZIMBABWE ?

par Colette Braeckman

CÔTE-D'IVOIRE: LE GENERAL PERE-NOEL

Entretien avec Robert Guei par Stephen Smith

WASHINGTON-PEKIN-TAIPEI : LE TRIANGLE DE VERRE

par Robert a. Manning

CHINE: LA GUERRE EN FACE

par Laurent Murawiec

TIBET: LA VICTOIRE EN PRIANT

Entretien avec Sa sainteté le dalaï-Lama par Pierre-Antoine Donnet

CONTRE SOROS

par Henri Lepage

UN AMERICAIN EUROPTIMISTE

Entretien avec Fred Bergsten par Barbara Victor