AU NOM DU PERE ...

n° 91 - Printemps 2001

Colette Braeckman - Monsieur le Président, lorsque vous avez prêté serment devant la Cour Suprême et succédé à votre père, vous étiez encore un inconnu. Pouvez-vous nous retracer votre parcours ?
Joseph Kabila - Je suis né en 1971 à Hewa Bora, à la frontière tanzanienne, dans le maquis de mon père (1). C'est d'abord là que j'ai vécu. Nous sommes ensuite allés en Tanzanie. Mais j'ai également passé du temps en Ouganda, plus précisément dans le maquis de Kasindi, implanté dans le massif du Ruwenzori. En 1996, comme mon père et les combattants de son mouvement, j'ai rejoint l'AFDL (2) et James Kabarebe (3), qui commandait les opérations du côté rwandais. Et c'est ainsi que, en 1997, je me suis retrouvé à Kisangani, lors de la victoire sur les mobutistes. J'ai vu comment les Rwandais se comportaient avec les réfugiés hutus et je me suis dit que nous finirions par avoir la guerre avec ces gens-là... Mais, par la suite, la commission de l'Onu chargée d'enquêter sur le massacre des réfugiés hutus a été empêchée de travailler. Son action a été systématiquement entravée et il était impossible de parler de ces massacres.
C. B. - Accepteriez-vous, aujourd'hui, que l'Onu relance cette enquête ?
J. K. - Bien sûr ! La commission devrait pouvoir revenir au Congo et y travailler librement. Mais force est de constater que cette affaire n'intéresse plus personne. Quant au sort des Congolais, il suscite plus d'indifférence encore. Depuis 1998, la guerre a fait bien d'autres victimes, congolaises celles-là. Une ONG américaine (4) a estimé que 2 500 000 Congolais avaient péri. Seulement, la communauté internationale ne s'en soucie pas. Voilà un génocide dont nul ne s'émeut !
C. B. - Ce sont des accusations très graves...
J. K. - Vous savez, dans les forêts du Kivu, il n'y a ni caméras de CNN, ni témoins. Qui s'intéresse vraiment aux massacres qui ont eu lieu à Makobola, à Kassika ou, plus récemment, à Shabunda ? Il se passe des choses très graves, mais lorsque les Mayi Mayi (5) dénoncent ces atrocités, on y voit de la propagande répandue par les extrémistes hutus (6). Tout se passe désormais comme si, aux yeux de la communauté internationale, le peuple congolais tout entier était devenu Interahamwe (7) !
C. B. - Vous semblez bien connaître les Rwandais. Avez-vous déjà rencontré le président Kagame, qui vous accuse d'abriter quelque 10 000 miliciens interahamwe hutus hostiles à son régime ?
J. K. - Oui, je le connais depuis 1996. Je connais aussi, je vous l'ai dit, le commandant James Kabarebe, avec lequel j'ai combattu. Certains prétendent que le Congo protège les Interahamwe. C'est absolument faux. Un jour, j'inviterai les représentants de la communauté internationale à rechercher les Interahamwe sur notre territoire et chacun pourra constater qu'il n'y en a pas au Congo. Contrairement à ce qui a été dit, ils n'ont pas été intégrés dans notre armée. Cette accusation n'est qu'un prétexte invoqué pour justifier la poursuite de la guerre. La …

Sommaire

REINVENTER L'EUROPE

Entretien avec Romano Prodi par Françoise Pons

MOSCOU : LE POUVOIR CARNIVORE

par Laure MANDEVILLE

NOUVELLE RUSSIE, NOUVEAU MENSONGE

par Galia ACKERMAN

ECONOMIE RUSSE: DIX ANS POUR REUSSIR

Entretien avec Guerman Gref par Galia ACKERMAN

SADDAM OU COMMENT S'EN DEBARRASSER

par Amir Taheri

LA QUESTION RUSSE

Entretien avec Zbigniew Brzezinski par Jacqueline Albert simon

WASHINGTON-BAGDAD : LE DESSOUS DES CARTES

par Asli Bali

LA BATAILLE DES ANTIMISSILES

par Michel Tatu

IRAK : LA COMPLAINTE DU PARIA

Entretien avec Nizar Hamdoun par Maxime Pierson

COTE D'IVOIRE : LES CHANTIERS DU PRESIDENT

Entretien avec Laurent Gbagbo par Sophie Bessis

AU NOM DU PERE ...

Entretien avec Joseph Kabila par Colette Braeckman

CONGO-KINSHASA : CHRONIQUE D'UNE GUERRE INUTILE

par Colette Braeckman

LES DIAMANTS DE LA GUERRE

par François Misser et Olivier Vallee

ZIMBABWE : LE PARADIS PERDU

Entretien avec Ian Smith par Sabine Cessou

AFRIQUE AUSTRALE : QUEL AVENIR POUR LES BLANCS ?

par Jean-Baptiste Onana

PLAIDOYER POUR UN ISLAMISME TEMPERE

Entretien avec Hassan El tourabi

LE NOUVEAU MEXIQUE

Entretien avec Vicente Fox par Georges Couffignal

L'ESSOR DES NARCO-NUISANCES

par Alain Labrousse

LE CHARME DISCRET DES PETITES ILES

FINANCE INTERNATIONALE: L'ENVERS DU DECOR

Entretien avec Jean de Maillard par Laurent Chavagneux

DROITS DE L'HOMME: LA VOIX DES SANS-VOIX

Entretien avec Mary Robinson par Sophie Bessis

MEMOIRES D'UN PESSIMISTE ENGAGE

Entretien avec Norberto Bobbio par Pierre Milza