NOTRE AMI POUTINE ...

n° 94 - Hiver 2002

Jacqueline Albert Simon - Depuis le 11 septembre, une nouvelle perception des relations russo-américaines semble prévaloir à Washington : George W. Bush et Vladimir Poutine seraient devenus les meilleurs amis du monde, unis dans la lutte contre la menace terroriste. Professeur Legvold, vous sentez-vous en phase avec cette vision des choses ?

Robert Legvold - Je pense qu'un changement en profondeur des relations russo-américaines est effectivement devenu envisageable et que ce changement a été rendu possible par une inflexion très significative de la politique étrangère russe à la suite des événements du 11 septembre. Je crois, en outre, que le gouvernement américain a commencé, au moins dans un premier temps, à modifier sa propre position vis-à-vis de la Russie pour tenir compte de cette inflexion. Mais de là à affirmer que cette volonté affichée de lutter ensemble contre la menace terroriste globale va nécessairement déboucher sur un nouveau partenariat américano-russe, il y a un pas que l'on ne peut pas encore franchir. Avant d'espérer parvenir à un tel partenariat, il reste des questions très importantes à trancher : d'une part, l'élaboration d'un cadre stratégique acceptable par les deux parties et permettant aux États-Unis de développer leur projet de défense antimissile ; et, d'autre part, le problème de la sécurité européenne — dossier qui comprend celui de l'Otan, de son élargissement et de ses relations futures avec la Russie.
J. A. S. - Au-delà des accolades chaleureuses, quels sont les résultats concrets du sommet de Crawford (1) ?
R. L. - Je crois que l'on peut tirer les leçons de cette rencontre à deux niveaux. A un premier niveau, on peut relever quelques timides avancées, notamment dans la sphère économique : l'Administration Bush a promis aux Russes qu'elle allait essayer d'obtenir la suppression de l'amendement Jackson-Vanik (2) ; elle s'est dit également décidée à obtenir le classement de la Russie dans la catégorie des économies capitalistes dès cette année — condition sine qua non de son entrée dans l'OMC. Dans le domaine stratégique, il faut évidemment mentionner l'annonce par le président Bush d'une réduction unilatérale des stocks d'armes nucléaires (3). Force est de constater, cependant, que sur les dossiers les plus sensibles — défense antimissile, relations de la Russie avec une Otan élargie —, tout reste à faire. Ce qui nous amène au second niveau d'analyse : en l'absence de décisions concrètes sur ces chapitres, n'a-t-on pas enregistré, malgré tout, quelques progrès à Crawford ? Et là, contrairement à la lecture officielle plutôt négative qui a été donnée de ce sommet, il me semble que l'on a pu noter des signaux encourageants. C'est pourquoi je ne serais nullement surpris que le voyage du président Bush en Russie, cette année, soit l'occasion d'un rapprochement des points de vue sur la question de la défense antimissile, en dépit de la dénonciation unilatérale du traité ABM par Washington le 13 décembre dernier.
J. A. S. - A l'offre de réduction unilatérale de l'arsenal nucléaire américain formulée par George W. Bush, Vladimir Poutine a répliqué …

Sommaire

AFGHANISTAN : L'UNITÉ RETROUVÉE ?

Entretien avec Mohamed Zaher shah par Brigitte ADÈS

VIVE LES TALIBANS !

Entretien avec Hamid Gul par Zafar Masud

PAKISTAN : LES HOQUETS DE L'HISTOIRE

par Mariam Abou zahab

LA GUERRE ET UN CAMELEON

Entretien avec Pierre Hassner par Jean-Christophe Thiabaud et Thomas Hofnung

COMMENT PEUT-ON ETRE SAOUDIEN ?

par Olivier Da Lage

ATTENTATS AMERICAINS : LA PISTE SAOUDIENNE

par Ali Laidi

LE QATAR, AL-JAZIRA ET BEN LADEN

Entretien avec Hamad Ben thamer al-Thani par Hasni Abidi

WASHINGTON ET LE MONDE ARABE

par Steven Simon

PALESTINE: POUR UNE TUTELLE INTERNATIONALE

Entretien avec Shlomo Ben-Ami

LE RETOUR DES MERCENAIRES

par François Misser et Philippe Chapleau

PRIVATISER LA GUERRE

Entretien avec Tim Spicer par Amir Taheri

ELOGE DE L'AFRO-REALISME

Entretien avec Omar Bongo par Assane Fall-Diop

800 JOURS POUR REUSSIR

Entretien avec Siméon ii de Bulgarie par François Frison-Roche

NOTRE AMI POUTINE ...

Entretien avec Robert Legvold par Jacqueline Albert simon

RUSSIE: LA GRANDE BRADERIE

Entretien avec Paul Klebnikov par Galia ACKERMAN

CONFESSIONS D'UN OLIGARQUE

Entretien avec Roman Abramovitch par Ekaterina Kuznetsova

QUEL AVENIR POUR LA JUSTICE PENALE INTERNATIONALE?

par Frederic Tiberghien

DICTATEURS: LA FIN DE L'IMPUNITE ?

Entretien avec Claude Jorda par Thomas Hofnung

MILITARO-HUMANITAIRE: LA CONFUSION DES GENRES

par Fabien Dubuet

SEOUL-PYONGYANG: RADIOSCOPIE D'UN NAUFRAGE

par Pierre Rigoulot

FALUNGONG: LA SECTE QUI FAIT PEUR A PEKIN...

par Antoine Paoli

HONG KONG EN LIBERTE SURVEILLEE

par Jean-Philippe Béja