EN FINIR AVEC LE LAOGAÏ ...

n° 96 - Été 2002

Alexandra Leroux — Il semblerait que, depuis quelques années, le régime se soit durci. Que savez-vous de la répression en cours ?
Harry Wu — Le système chinois a toujours oscillé entre des périodes d'ouverture et de fermeture. Lorsque le régime se sent fort, il devient plus tolérant. En revanche, la moindre menace, le moindre début de rébellion provoque un raidissement immédiat. On a constaté ce phénomène lors du Printemps de Pékin en 1978, qui a été réprimé dans le sang, puis avec les manifestations de la Place Tienanmen, en 1989. Actuellement, la Chine traverse plutôt une phase d'assouplissement. Les gens ne sont pas totalement libres mais, en comparaison du passé, ils vivent nettement mieux. Pour vous donner un exemple, il est maintenant possible de voyager à l'intérieur du pays — un luxe impensable il y a encore quelques années. Mais, sur d'autres points, le régime s'est durci : la liberté religieuse est toujours interdite et les persécutions contre les croyants se sont aggravées. La répression touche aussi bien les protestants que les catholiques, les bouddhistes, les taoïstes, les musulmans et les membres du Falungong. Ces derniers ont été placés dans des camps de travail et des centres de détention. Des centaines d'entre eux sont morts sous la torture ou du fait des mauvais traitements. Les minorités ethniques, notamment les Tibétains et les musulmans des régions autonomes, continuent également à être persécutées.


A. L. - Qui récuse le régime ?
H. W. - Tout le monde ! Toute personne qui exige le respect de ses droits fondamentaux entre obligatoirement en conflit avec le régime. La liberté d'expression, la liberté de la presse, la liberté religieuse, la liberté d'association n'existent pas en Chine. La télévision et les médias sont une arme de propagande aux mains du gouvernement. Récemment, les autorités ont créé une « police spéciale Internet » chargée d'exercer sa censure sur le web. Des activistes ont été arrêtés pour avoir fait circuler des articles sur la démocratie et les violations des droits de l'homme. Les internautes chinois ne peuvent surfer ni sur des sites politiques, ni sur les sites d'ONG, de groupes religieux ou de médias occidentaux.


A. L. - A votre connaissance, existe-t-il des réseaux pro-démocratiques qui, dans la clandestinité, essaient de faire évoluer les choses ?
H. W. - Il est, pour le moment, impossible d'organiser ce genre de réseaux en Chine.


A. L. - En 1994, le gouvernement chinois a décidé de débaptiser le « laogaï » et de désigner désormais le système carcéral par le mot « jianyu », qui signifie prison. Pourquoi ?
H. W. - Le Parti communiste chinois a voulu donner l'illusion que le laogaï était un système carcéral comme les autres, simplement destiné à punir et à rééduquer les criminels. Aujourd'hui, en Chine, il est interdit de prononcer le mot laogaï. Mais derrière le changement de dénomination, la réalité reste la même.


A. L. - A l'époque de votre incarcération, sous Mao, le « laogaï » avait un but idéologique. Qu'en …

Sommaire

DEMOCRATISER LE MONDE ARABE

Entretien avec Prince moulay hicham ben abdallah el alaoui par Patrick WAJSMAN

GEORGE BUSH ET "L'AXE DU MAL"

par Amir Taheri

ARABIE : LE TEMPS DES REFORMES ?

Entretien avec Prince talal ben abdel aziz al saoud par Hasni Abidi

LES DEFIS DE L'APRES-SADDAM

par Michaël O'hanlon et Philip Gordon

IRAK: BIENTÔT LA DELIVRANCE ...

Entretien avec Nadjib al salhi par Amir Taheri

RADIOGRAPHIE DE L'OPPOSITION IRAKIENNE

par Abdulamir Al-Rekaby

LA JORDANIE ENTRE DEUX CRISES

par Christian Chesnot

ISRAEL-PALESTINE: POUR UNE SOLUTION INTERNATIONALE

par Alain Dieckhoff

SURVIVRE A TOUT PRIX ...

Entretien avec Ouzi Landau

NEGOCIER D'ABORD

Entretien avec Yossi Sarid

LA FACTURE DE L'INTIFADA

par Agnès Levallois

L'HONNEUR RETROUVE DU PAKISTAN

Entretien avec Pervez Moucharraf par Amir Taheri

NORD-SUD: LE NOUVEAU PARTENARIAT

Entretien avec Michel Camdessus par Yves Messarovitch

CHRONIQUE D'UNE VICTOIRE ANNONCEE

Entretien avec Edmund Stoiber par Jean-Paul PICAPER

QUATRE ANS QUI ONT CHANGE L'ALLEMAGNE ...

Entretien avec Julian Nida-Rümelin par Jean-Paul PICAPER

BERLUSCONI, AN I

par Marc Lazar

CAP SUR L'EUROPE

Entretien avec Gianfranco Fini par Richard Heuzé

L'espoir de la gauche italienne

Entretien avec Sergio Cofferati par Richard Heuzé

EN FINIR AVEC LE LAOGAÏ ...

Entretien avec Harry Wu par Alexandra Leroux

CHINE: LES ZONES GRISES DE LA LIBERTE

par Liu Xiaobo

RUSSIE : UN HOMME D'INFLUENCE

Entretien avec Evgueni Primakov par Galia ACKERMAN