La francophonie du nouveau monde

Dossiers spéciaux : n°161 : La francophonie dans tous ses états

En tant que Canadiens, nous savons que la diversité fait notre force. Nous sommes fiers de nos différences et des valeurs qui nous unissent, comme l’inclusion et l’égalité.

Si ces valeurs sont au cœur de notre identité, c’est en grande partie grâce aux Canadiens francophones qui, depuis longtemps, se sont profondément engagés à protéger et à promouvoir leur langue et leur culture à travers notre pays. Au fil des siècles, les Canadiens francophones ont fait valoir les avantages qui découlent d’une société où chacun est libre de parler sa langue, d’exprimer son identité et de vivre sa culture. C’est en se rassemblant à travers leurs différentes langues et cultures que des générations de Canadiens ont bâti un pays fort, ouvert et prospère.

Les francophones ont joué un rôle primordial pour façonner notre pays et, aujourd’hui, la langue française et la culture francophone font partie intégrante de l’identité canadienne. C’est grâce à leur travail acharné que la Francophonie fleurit d’un bout à l’autre du Canada, enrichissant ainsi non seulement notre pays mais l’ensemble de l’Amérique du Nord ; et c’est dans ce contexte que notre gouvernement s’attache à soutenir les communautés francophones canadiennes.

Il en va de même à l’échelle mondiale, où la Francophonie joue un rôle important pour nous rassembler à travers nos différences, autour de la langue qui nous unit. La communauté francophone est composée de plus de 274 millions de personnes qui partagent une langue et des valeurs communes. La Francophonie représente des milliers d’échanges, des centaines de réseaux et d’organisations partenaires et une dizaine d’institutions internationales.

Dans un monde qui évolue constamment et rapidement, ces liens nous permettront de relever les défis communs auxquels nous faisons face. Ces enjeux ne connaissent pas de frontières.

Qu’il soit question de lutter contre les changements climatiques, de bâtir un monde plus pacifique et plus sûr, de réduire les inégalités ou de créer des économies qui profitent au plus grand nombre, nous devons travailler ensemble pour assurer notre avenir commun. En nous appuyant sur notre diversité, nous pouvons innover, collaborer et créer un monde meilleur pour tous.

Le gouvernement du Canada a récemment réaffirmé son engagement envers les langues officielles avec le « Plan d’action pour les langues officielles 2018-2023 : investir dans notre avenir ». Ce plan témoigne de la vision globale de notre gouvernement, celle d’une francophonie canadienne forte et d’un bilinguisme qui encourage les échanges et la reconnaissance de notre patrimoine linguistique francophone et anglophone.

Le Canada est fier d’avoir contribué, en 1970, à la fondation de l’Agence de coopération culturelle et technique, aujourd’hui connue sous le nom d’Organisation internationale de la Francophonie. Le Canada a également soutenu et continue de soutenir de manière active les réformes institutionnelles au sein de la Francophonie. Il a notamment versé, dans le cadre de la Stratégie économique de la Francophonie, une contribution de 10 millions de dollars pour favoriser l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes en Afrique subsaharienne francophone.

Aujourd’hui, le Canada est fier de compter parmi les 84 États et gouvernements membres de cette organisation, dont il est le deuxième contributeur. L’appui important que nous apportons à l’OIF témoigne de notre engagement en faveur des priorités des communautés francophones aux quatre coins de la planète. Nous continuerons de promouvoir non seulement la langue française et les communautés qui la font vivre, mais aussi notre attachement à la coopération internationale et aux valeurs de paix, de démocratie, de respect des droits de la personne, de pluralisme pacifique, de diversité, d’inclusion et de prospérité partagée.

La Francophonie doit continuer d’échanger et de trouver des solutions qui placent ses valeurs au cœur de ses décisions et de ses actions. À cet égard, je voudrais rendre hommage au travail de la secrétaire générale de la Francophonie et ancienne gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean. En se portant sans relâche au secours des plus vulnérables et en encourageant les femmes et les jeunes à prendre leur destin en main, la secrétaire générale a grandement contribué à renforcer les liens entre les communautés francophones à travers le monde.

Nous devons progresser sur cette voie et défendre les valeurs humanistes qui font rayonner la Francophonie afin de façonner un avenir meilleur pour tous. C’est pourquoi nous nous réjouissons d’assister au prochain Sommet de la Francophonie qui se tiendra à Erevan, en Arménie, les 11 et 12 octobre 2018. Ce sommet sera, en effet, l’occasion de resserrer encore davantage les liens d’amitié qui nous unissent en tant que communauté francophone internationale. Ensemble, nous continuerons d’œuvrer en faveur d’une Francophonie dynamique et bâtirons un monde plus juste, plus inclusif et plus prospère.